Giacomo Durazzo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le comte Giacomo Durazzo est un diplomate et homme de théâtre italien né à Gênes le 27 avril 1717 et mort à Venise le 15 octobre 1794.

Envoyé extraordinaire de la République de Gênes à Vienne en 1749, Durazzo entre dans les grâces de l'impératrice Marie-Thérèse. Lassé de la carrière diplomatique, il est nommé directeur général des spectacles (Generalspektakeldirektor) de Vienne en 1754 et procède à une réforme complète des théâtres impériaux.

Il introduit l'opéra-comique à Vienne, entretient des échanges permanents avec Favart à Paris et fait venir Gluck à la cour. Véritable intendant des spectacles, il réforme également les ballets et offre à Gasparo Angiolini l'occasion de développer ses théories novatrices sur le ballet d'action.

Devant la cabale organisée par les détracteurs de ses réformes, Durazzo est contraint de démissionner en 1764 et revient à la diplomatie, comme ambassadeur impérial à Venise.

Sa vaste bibliothèque musicale fait aujourd'hui partie de la Biblioteca Nazionale de Turin et représente la principale source des œuvres manuscrites autographes d'Antonio Vivaldi (fonds Foà-Giordano).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Angela Valenti Durazzo, I Durazzo da schiavi a dogi della Repubblica di Genova, La Compagnia della Stampa, 2004.
  • Angela Valenti Durazzo "Il Fratello del Doge. Giacomo Durazzo un illuminista alla Corte degli Asburgo tra Mozart, Casanova e Gluck", 2012.