Geomundo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

34° 01′ 35″ N 127° 18′ 45″ E / 34.02639, 127.3125

Carte de Geomundo

Geomundo (거문도) est un archipel coréen situé au détroit de Corée, ancienne base navale anglaise sous le nom de Port Hamilton.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation de Geomundo

Geomundo (거문도) est constituée principalement par un groupe de trois îles de 12 km² formant un port naturel au milieu du détroit de Corée à 115 km au sud de la ville sud-coréenne de Yeosu dont elle dépend administrativement. Seodo (서도), l’île de l’ouest, est la plus grande. Les autres îles sont Dongdo (동도), l’île de l’est, et au centre, Godo (고도), l’île de l’observatoire.

Geomundo fait partie du parc national maritime Dadohae Haesang. Elle contient des bois de camélias et de nombreuses falaises. Son point culminant est le Manghyangsan à 247 m d´altitude sur l´île de l´est. La pêche est la principale activité économique.

Histoire[modifier | modifier le code]

Geomundo est appelée Port Hamilton par les anglais depuis 1845, année où Sir Edward Belcher, officier à bord du HMS Samarang la baptisa ainsi en l’honneur du secrétaire de l’amirauté, le capitaine W. A. B. Hamilton. Il ne fut pas le seul à reconnaître l’importance stratégique de ce vaste port : après plusieurs visites, le vice-amiral russe Ievfimy Poutiatine envisagea en 1857 d’y installer un dépôt de charbon, un plan qui fut finalement abandonné.

En 1884, c’est le Secrétaire à la Marine des États-Unis qui projette l’établissement d’une base navale à Port Hamilton, mais ce sont finalement trois navires de la marine britannique qui occupent l’île à partir d’avril 1885 à la suite de l’incident du Panjdeh en Afghanistan qui entraîna un conflit diplomatique entre la Russie et le Royaume-Uni[1]. Le but de cette action était de contrecarrer les activités de la marine russe dans cette région. Les Anglais construisirent quelques bâtiments et des installations défensives et obtinrent la permission de la Chine de tirer un câble télégraphique jusqu’à Wusong à l’embouchure du fleuve bleu pour permettre des communications rapides avec Shanghai et le reste du monde[2].

Les Anglais quittent l’île et démolissent la base le 27 février 1887. Ils continuèrent cependant de fréquenter Geomundo jusqu’en 1910, enterrant dix marins et créant un cimetière britannique. Parmi eux se trouvent deux marins de l’HMS Albatros, tués par l’explosion de leur canon en mars 1886 et Alex Wood, un marin de l’HMS Albion, mort en 1903.

La construction du premier phare de la côte sud a lieu en 1905. À partir de l’annexion de la Corée en 1910, Geomundo fut d’abord considérée comme une partie du Japon qui renonça finalement expressément à ses prétentions par le traité de San Francisco en 1951.

Références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Port Hamilton » (voir la liste des auteurs)

  1. (en) James A. Field, Jr., « History of United States Naval Operation : Korea », Chapitre 1, Partie 1
  2. (en) Bill Caraway, « Korea in the Eye of the Tiger », Chapitre 26

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :