Gecko diurne de Rodrigues

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Phelsuma edwardnewtoni, le Gecko diurne de Rodrigues est une espèce éteinte de geckos de la famille des Gekkonidae[1].

Distribution[modifier | modifier le code]

Phelsuma edwardnewtoni

Cette espèce était endémique de Rodrigues[1].

Cette espèce a été observée jusqu'au début des années 1900, mais est introuvable depuis, malgré des recherches poussées en 1960 et en 1970 sur l'île de Rodrigues et dans les îlots alentours. Elle est considérée comme éteinte par Austin, Arnold & Jones, 2004[2].

Six spécimens sont conservés : trois au musée d'histoire naturelle de Londres et deux Muséum national d'histoire naturelle[2].

Philatélie[modifier | modifier le code]

Cette espèce a été figurée sur un timbre de Maurice (8 r.)

Étymologie[modifier | modifier le code]

Cette espèce est nommée en l'honneur d'Edward Newton[1].

Publications originales[modifier | modifier le code]

  • Vinson & Vinson, 1969 : The saurian fauna of the Mascarene Islands. Mauritius Institute Bulletin, vol. 6, p. 203-320.
  • Boulenger, 1884 : Note upon a large lizard of the genus Phelsurna, from Rodriguez, sent by Mn. J. C. O'Halloran. Proceedings of the Zoological Society of London, vol. 1884, p. 1-2.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Rösler, 1993 : Description of a female Phelsuma edwardnewtonii Vinson and Vinson, 1969 (Sauria: Gekkonidae). Dactylus, vol. 2, n. 2, p. 71-75.
  • Joseph-Ouni, 2004 : Profiles of extinction #6: Rodrigues Blue-dotted day gecko, Phelsuma edwardnewtonii. Reptilia (GB), n. 32, p. 3.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Référence Reptarium Reptile Database : Phelsuma edwardnewtoni  (en)
  2. a et b Austin, Arnold & Jones, 2004 : Reconstructing an island radiation using ancient and recent DNA: the extinct and living day geckos (Phelsuma) of the Mascarene islands. Molecular Phylogenetics and Evolution, vol. 31, n. 1, p. 109-122 (texte intégral).