Garcia II Sanche de Gascogne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir García.

Garcia II Sanche, Garsie-Sanche le Tors ou le Courbé (basque : Gartzia Antso, espagnol : García II Sánchez, gascon : Gassia Sans, latin : Garsia Sancius Corvum, mort vers 930), fut duc de Gascogne d’une date antérieure à 867 jusqu’à sa mort.

Il serait le fils d’un Sanche, lequel serait peut être fils de Sanche II Sanche Mitarra[1]. Selon le site généalogique Medieval Lands[2] qui cite en référence le Recueil des historiens des Gaules et de la France de Dom Martin[3], il est le fils de Mitarra-Sancius. Il serait un petit-cousin d’Arnaud qui, selon certaines sources, fut régent pendant sa minorité après la mort de son père en 864. En tout cas, Garcia était au pouvoir en 867.

Cette année, il apparut dans une charte publiée par les grands d’Aquitaine assemblés à Bourges pour décider d’une action lors du crépuscule du règne de Charles le Gros. En 904, il utilisa le titre de comes et marchio in limitibus oceani (« comte et margrave jusqu’aux limites de l’océan »).
Garcia fut le premier d’une lignée de comtes puis ducs qui gouverna la Gascogne jusqu’en 1032 et incorpora le comté de Bordeaux dans son domaine.

Garcia divisa son domaine entre ses trois fils :

Il eut aussi deux filles :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Christian Settipani, La Noblesse du Midi Carolingien, Oxford, Linacre College, Unit for Prosopographical Research, coll. « Prosopographica et Genealogica »,‎ 2004, 388 p. (ISBN 1-900934-04-3), p. 81-87
  2. (en) Charles Cawley, « Gascony », sur Medieval Lands, Foundation for Medieval Genealogy,‎ 2006-2014.
  3. Dom Martin, Genealogia Comitum Guasconiæ dans Recueil des historiens des Gaules et de la France, tome 12, p. 386
  4. (en) Charles Cawley, « Gascony », sur Medieval Lands, Foundation for Medieval Genealogy,‎ 2006-2014.
  5. (en) Charles Cawley, « Gascony », sur Medieval Lands, Foundation for Medieval Genealogy,‎ 2006-2014.

Bibliographie[modifier | modifier le code]