Gaël Horellou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Gaël Horellou

Naissance 1975
Caen (Haute-Normandie)
Genre musical Jazz
Instruments saxophone
Labels DTC Records, Breakz Fresh Sound

Gaël Horellou (aka Dual Snake) est un saxophoniste[1],[2] de jazz Français né en 1975.

Biographie[modifier | modifier le code]

De formation musicale classique et jazz, Gaël Horellou débute sa carrière en 1992 avec le batteur bas-normand Jean-Benoît Culot. Il étudie par ailleurs au Conservatoire de Caen dans la classe de jazz de Richard Foy. Plus tard, il fait la rencontre de Barry Harris lors d’un stage au conservatoire de La Haye en 2003. Depuis, il étudie régulièrement avec lui, en Europe ou aux États-Unis.

De 1994 à 1997, il est membre du Collectif MU[3] avec lequel il remporte le concours du festival de Vienne en 1995[4] et le Concours national de jazz de la Défense[5] en 1996. À la même période, il participe à la fondation du Crescent Jazz Club où il partage la scène avec de nombreux artistes dont Charles Bellonzi, Luigi Trussardi, Clovis Nicolas, Wayne Dockery, Eric Le Lann, Steve Grossman, Peter King, Ricardo del Fra, Simon Goubert, Georges Arvanitas, Ted Hawk...

En 1997, Gaël Horellou co-fonde avec Philippe Garcia, le groupe Cosmik Connection[6], projet électro-jazz, lauréat Talents MIDEM 2001[7] et « Découverte électro » du Printemps de Bourges en 2000. S’ensuivent de très nombreux concerts en France et à l’étranger (notamment Jazz à Montréal en 2000 et 2001, MEG en 1999, Jazz a Vienne en 2000, Berchida 2010, Jazz a Luz 2012…).

Par ailleurs, il intègre le sextet de Laurent de Wilde en 2000, l’accompagne sur toutes ses tournées et collabore sur ses albums « Time For Change » et « Stories ». En 2004, il co-signe avec lui l’album « Organics » (prix Talent Jazz ADAMI 2005). Il participe également à plusieurs enregistrements d’albums Drum’n’Bass (UHT, DJ Volta, DJ Ben…) en même temps qu’il se produit en live solo sous le pseudonyme Dual Snake.

En 2002, avec des musiciens de jazz et de rock progressif (Yoan Serra, Philippe Bussonnet, Emmanuel Borghi et James Mac Gaw), Gaël Horellou fonde le groupe NHX. Deux albums sortiront sur le label DTC Records : NHX « Live » en 2003 et NHX II en 2006.

L’album « Explorations » sort en 2006 sur le label DTC Records. C’est un album nu-jazz à mi-chemin entre acoustique et composition à l’ordinateur.

De 2000 à 2003, Gaël Horellou joue dans le quintet de Luigi Trussardi (tournées et enregistrement du disque « Introspection » en 2003).

En 2008, il réunit un quartet avec Jean-Sebastien Simonoviez, Francois Gallix et le batteur américain Ari Hoenig. Le groupe enregistre un double album live au Sunside à Paris « Pour la Terre » (DTC Records/Harmonia Mundi). Il s’en suit une tournée en 2009 et 2010. Le groupe participe au programme « French American Jazz Exchange » et donne un concert à Jazz Gallery à New-York en mai 2009.

Parallèlement, il se produit régulièrement en trio avec Géraud Portal et Antoine Paganotti (ou Philippe Soirat) depuis le début des années 2000. De très nombreux concerts s’enchaînent dans des petits lieux, à Paris, en province, et dans le cadre de festivals. Trois albums en trio sont nés à ce jour sur Le Petit Label. Entre 2006 et 2011, il rejoint le groupe Transition du pianiste-compositeur Jean-Sébastien Simonoviez. Ils enregistreront deux albums.

En solo cette fois-ci, Gaël produit « Travels », un album entre musique répétitive et jazz, sorti en 2011 toujours sur Le Petit Label.

En mars 2011, il enregistre en sextet un album live au Sunside dans la tradition du jazz des années soixante, avec David Sauzay (sax tenor), Michael Joussein (trombone), Etienne Déconfin (piano), Géraud Portal (contrebasse) et Philippe Soirat (batterie). L’album « Live ! » sortira en décembre 2011 sur le label DTC Records.

Il enregistre un nouvel album en juin 2011, « Time after time » pour le label Fresh Sound, avec Perico Sambeat, Albert Sanz, Nicolas Moreaux et Antoine Paganotti.

Le 11 février 2014, Gaël Horellou sort son album « Legacy » sur le label Breakz[8]. Il compte parmi son quintet Etienne Déconfin, Viktor Nyberg, Antoine Paganotti avec un invité exceptionnel : le saxophoniste américain Abraham Burton. Un album enregistré live en janvier 2013 au Duc des Lombards.

Depuis 2010, il co-organise un stage pédagogique suivi d’un festival de jazz dans l’Aude, à Fontiers-Cabardes (« Jazz à Fontiers »). Il organise régulièrement des Masterclass de Jazz et d’improvisation (CNR de Caen, Annecy, Chamalières, Paris, Festival des Cuivres du Monastier sur Gazeille, Arpej à Paris...).

Enfin, Gaël Horellou intervient également en tant que formateur en MAO[9] dans le cadre de la formation « Fusion et électro sur Ableton Live » à Cifap (Montreuil) depuis 2008.

Discographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens Externes[modifier | modifier le code]

http://dtcrecords.org/

breakz.fr