Front espagnol de libération nationale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Drapeau républicain espagnol

Le Front espagnol de libération nationale (espagnol : Frente Español de Liberación Nacional, FELN) était une organisation républicaine espagnole fondée en 1963 par Julio Álvarez del Vayo, militant du Partido Comunista de España (marxista-leninista) avec le but de continuer la Guérilla anti-franquiste.

Après l'abandonnement de la guérilla comme méthode de lutte par le Parti communiste d'Espagne, Álvarez del Vayo a constitué le FELN avec certains membres dissidents du PC espagnol qui croyaient en la lutte armée comme moyen de libération nationale contre le régime de Franco[1]. Devant la forte répression de la police espagnole et la militarisation de l'ordre public, le FELN a eu très peu de succès dans sa lutte contre le système franquiste et la plupart des exilés republicains espagnols voyaient les efforts de Álvarez del Vayo comme excessivement optimistes[2]. En juin 1964 Andrés Ruiz Márquez, le "Coronel Montenegro"[3], membre d'un commando du FELN, fut arrêté à la suite d'une série d'attentats à Madrid[4]. Le FELN a disparu en 1970, remplacé par le Front révolutionnaire antifasciste et patriote (FRAP), fondé aussi par Álvarez Del Vayo avec un groupe de membres du PC (marxiste-leniniste) espagnol inspirés par la force des manifestations de Mai 68 en France[5].

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]