Frère de Loup

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Frère de Loup
Auteur Michelle Paver
Genre Roman jeunesse, Fantasy, Contes
Pays d'origine Flag of England.svg Angleterre
Éditeur Hachette Livre, Orion Children's Book
Date de parution Avril 2005
Dessinateur Franck Achard et Nicolas Fructus
Nombre de pages 371
ISBN 2-7441-9636-3
Série Chroniques des temps obscurs
Chronologie
Fils de l'eau Suivant

Frère de Loup (titre original : (en) Wolf Brother) est le premier tome de la série Chroniques des temps obscurs par Michelle Paver. Il a été traduit par Bertrand Ferrier qui a également traduit Fils de l'eau et Les Mangeurs d'âme.

Résumé[modifier | modifier le code]

L'aventure commence il y a six mille ans… Un démon s'est emparé d'un ours qui tue le père de Torak. L'enfant, de douze ans, peut le défier. La prophétie est formelle : il est Celui-qui-écoute. Il doit trouver la Montagne de l'Esprit du Monde, la gravir; et doit apporter les trois parties du Nanuak, avec pour seul indice pour les trouver cette énigme : « La plus profonde est un regard noyé ; Dent de pierre est la plus ancienne; Et il n'est pas lumière plus noire que la plus froide » pour rétablir l'harmonie entre les hommes, la nature et les animaux. Accompagné d'un jeune loup qui lui ressemble comme un frère, et de Renn, une fille du clan du corbeau, qu'il rencontrera par la suite, Torak s'engage dans la Forêt Profonde. Alors commence un étonnant périple au cœur d'une nature magique, à la fois fascinante et hostile.

Adaptation radio, cinéma[modifier | modifier le code]

  • En 2004, Fox 2000 a acheté les droits de la saga pour en faire un long métrage. Ridley Scott et Erin Upson produiront les films et, selon la réponse à une [www.torak.info lettre de fan], un scénario est en cours d'écriture.
  • Le livre a été adapté pour la BBC radio 4 par l’écrivain Ivan Jones en 2006. Le livre audio (en anglais) est lu par Ian Kellen.

Récompense[modifier | modifier le code]

Retenu pour la récompense du livre de Manchester en 2006.

Références[modifier | modifier le code]