Entité

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sur les autres projets Wikimedia :

Une entité (du latin entitas de même sens, lui-même du latin ens qui signifie « étant », « existant » ; littéralement : chose qui existe), dans son sens le plus général, est une chose, un objet, ou une réalité, voire une substance au sens philosophique, toujours de nature et de propriétés indéterminées, et apparemment dotée d'une forme d'individualité, d'identité ou d'unité. Dans le langage courant, ce mot désigne une chose dont on ne sait rien ou dont on ne souhaite rien spécifier, et qui revêt donc un aspect abstrait, le plus souvent une personne (que l'on déshumanise ce faisant, ou dont on n'est pas certain qu'il s'agit d'un être humain) ou une institution, mais parfois aussi un objet inanimé. En ce sens, tout ce qui existe ou est postulé exister peut être appelé « une entité » ; il s'agit donc d'habitude d'une expression volontairement vague.

D'autres significations, toutefois, existent pour ce terme, et seront détaillées dans cet article.

Enjeux du concept d'entité[modifier | modifier le code]

L'entité est un concept formulant la catégorisation et l'identique des choses de notre environnement.

Il permet de mettre en observation ce qui n'est pas encore vérifié, ou prouvé, comme existant, et peut cependant devenir identifiable par des caractéristiques répétées. On peut parler dans ce cas d'individu virtuel.

En droit[modifier | modifier le code]

Une entité est un ensemble de moyens traduisant le réseau de relations de dépendance ; celles-ci pouvant être sous-tendues par un lien juridique plus ou moins fort reposant sur une participation au capital d'autrui, mais aussi revêtir une relation de dépendance illustrant une grande variété d'accords de coopération (sous-traitance, fabrication en commun, franchise, octroi de licence, etc.).

La notion d'entité implique l'existence d'un centre de décision unique.

En informatique[modifier | modifier le code]

Une entité-type est une structure composée de propriétés-types, représentant un ensemble d'entités, c'est-à-dire un ensemble de composants identifiables dans un domaine fonctionnel. Une entité-type est potentiellement en association avec les autres entités-types de l'univers étudié (Voir MERISE : notion "d'univers du discours", c'est-à-dire : le sujet étudié).

Par exemple, pour un commerce, plusieurs entités-types peuvent être mises en jeu :

  • Client
  • Commande
  • Produit
  • Rayon
  • etc.

mais également plusieurs associations-types qui relient les entités-types :

  • Passer : 1 Client passe n Commandes
  • Contenir : 1 Rayon contient n Produits
  • etc.

Le MCD (Modèle Conceptuel des Données) est un diagramme permettant de modéliser la partie statique d'un système d'information en faisant apparaître les entités-types et leurs associations-types (voir MERISE).

Pour bien comprendre, prenons un exemple concret d'entité et d'entité-type. En français, Monsieur Blondeau est une entité. Cette entité peut faire partie des clients d'une entreprise, dans ce cas l'entreprise pourra le référencer dans ses clients. Ainsi "Client" regroupe des entités, c'est donc un genre d'entité que l'on appel type d'entité, ou entité-type dans le MCD. Ceci dit, une majorité d'informaticiens confondent entité et entité-type, ce qui n'est pas une raison suffisante pour appauvrir notre jargon.

En Java, l'API de Persistance (JPA) fournit l'annotation @Entity qui permet de faire d'une classe Java une entité persistante.

En HTML, une entité est un code interprété comme un caractère spécial par les navigateurs (ex.: " pour le guillemet)

Sur le jeu Minecraft une entité représente tout ce qui n'est pas un bloc ou une particule.

Belgicisme[modifier | modifier le code]

Dans le domaine administratif, en Belgique, une entité est une commune résultant de la fusion des communes.


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]