Elektron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Électrum.

L’Elektron est un alliage de magnésium développé en Allemagne pendant la Première Guerre mondiale en tant que substitut à l'alliage d'aluminium. L’Elektron est exceptionnellement léger et a une densité d'environ 1,8 à comparer à 2,8 pour l'alliage d'aluminium[1]. L’Elektron a été utilisé pour fabriquer des bombes incendiaires : l’Elektronbrandbombe B-1E. Une fois mise à feu, elle ne pouvait être éteinte. Elle était si légère que des milliers[2] de bombes pouvaient être transportées par un gros aéroplane, comme le bombardier Zeppelin-Staaken Type R. Elle générait une température si élevée en brulant qu'elle pouvait pénétrer une plaque de blindage[3].

Elektron est une marque déposée de Magnesium Elektron Limited pour une gamme d'alliages de magnésium. Les alliages incluent des quantités variables de zirconium, d'argent, de zinc, d'aluminium ou de terres rares. Différentes variantes de l'alliage présentent une résistance à la rupture, au fluage, une thermostabilité ou une résistance à la corrosion accrues. Certains de ces alliages sont parfois utilisés dans le domaine aérospatial et la compétition automobile en raison de la densité relativement faible du magnésium.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Glossary E », Aeroplane Monthly (consulté le 4 octobre 2010)
  2. Hanson, Neil, First Blitz, Doubleday, London, 2008, p. 314 (chapitre 17)
  3. « A not very possible fact », Airminded - Air power and British Society 1908-1941 (consulté le 4 octobre 2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]