Eilmer de Malmesbury

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Eilmer de Malmesbury

Eilmer de Malmesbury (également connu sous le nom d'Oliver ou Elmer) était un moine bénédictin anglais du XIe siècle né aux alentours de 980. Il est surtout connu pour avoir tenté un des premiers essais de vol au moyen d'ailes mécaniques durant sa jeunesse.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1010, selon une chronique rédigée par Guillaume de Malmesbury[1], il se serait jeté avec succès d'une tour de l'abbaye de Malmesbury près de la rivière Avon dans le Wiltshire, muni d'ailes rudimentaires, avant de s'écraser 200 mètres plus loin, se brisant les deux jambes.

Le Chronicon de Hélinand de Froidmont, qui mêle continuellement documentation d'origine latine et littérature vernaculaire, est cité comme la base de la description du vol d'Eilmer de Malmesbury.

Une autre description du vol d'Eilmer se trouve dans l'œuvre de Guillaume de Malmesbury, rapportant un siècle plus tard les paroles de moines ayant connu Eilmer vieillissant dans le monastère : Gesta Regum Anglorum[2]. Le moine aurait réussi à maintenir un vol stable pendant 200 mètres avant de perdre le contrôle de ses ailes, sous l'effet de la panique ou d'un coup de vent imprévu.

Toujours selon William de Malmesbury, Eilmer prévoyait un autre vol en ajoutant une queue pour stabiliser son engin, mais le père abbé y aurait mis son veto.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Gesta Regum Anglorum (Deeds of the English Kings), Guillaume de Malmesbury, Vol. I, Oxford University Press, 1998. (ISBN 019820678X).
  2. Eilmer of Malmesbury