Dragoș de Moldavie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dragoș
Image illustrative de l'article Dragoș de Moldavie
Titre
Prince de Moldavie
13511353
Prédécesseur Aucun
Successeur Sas de Moldavie (Sas)
Biographie
Date de naissance date inconnue
Lieu de naissance lieu inconnu
Date de décès date inconnue
Lieu de décès lieu inconnu
Héritier Sas

Dragoș fut le premier prince de Moldavie entre 1351 et 1353).

Il quitte le Maramureș sur les ordres du roi de Hongrie, Louis I de Hongrie (Louis), pour établir une ligne de défense contre la Horde d'or. Il force les Mongols à se retirer à l'est du Dniestr. Son fils, Sas de Moldavie (Sas), lui succède, de 1354-1358, puis son petit-fils, Bâlc de Moldavie (Bâlc) en 1359, avant que ce dernier soit déposé par un autre voïvode venant du Maramureș, Bogdan I le Fondateur (Bogdan Întemeietorul). La lignée directe de Dragoș s'éteint avec lui.

Légendes[modifier | modifier le code]

Une légende roumaine raconte la découverte de la Moldavie par Dragoș lors d'une poursuite d'un aurochs depuis le Maramureș par delà les Carpates. Sa chienne Molda se noya dans une rivière que Dragoș appela Moldova, en souvenir de son animal. Le nom se transmit plus tard à la région, la Moldavie. Cette version se trouve dans un ouvrage du chroniqueur valaque Radu Popescu et dans la liste des princes moldaves de Démètre Cantemir (Dimitrie), sa Descriptio Moldaviae). Les armes de la Moldavie portent un aurochs, et feraient référence à cette légende.

D'autres récits possèdent quelques différences : quelques-uns racontent que Dragoș chassait tout seul, le récit de Grigore Ureche (qui est aussi le plus détaillé) dit qu'un certain "Dragoș de Cuhea" (dans le Maramureș), un homme "de sang royal", accompagné de 300 soldats, fonda le village de Boureni (de bour, "aurochs"), le premier village de la nouvelle principauté.

La réalité de cette histoire (appelée en roumain descălecat (littéralement "la descente de cheval") a été sujet à controverse jusqu'au temps de Cantemir, au début du XVIIIe siècle. À la fin des années 1800, Dimitrie Onciul prétendit que le "descălecat" était un mythe pour essayer d'expliquer l'origine de l'aurochs présent dans les armes de la Moldavie (armes que l'on retrouve dans les armes actuelles de la Roumanie et de la Moldavie).

Patrimoine[modifier | modifier le code]

  • Une légende dit que Dragoș fonda la ville de Vatra Dornei, nommée en souvenir d'une belle bergère qu'il rencontra là-bas.
  • Une église en bois fut érigée par Dragoș en 1346 à Putna (33 km de Rădăuți). Elle a été restaurée en 1468.

Voir aussi[modifier | modifier le code]