Drôle de genre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Drôle de genre est un téléfilm français réalisé par Jean-Michel Carré et diffusé en 2003. Œuvre commanditée par la chaîne culturelle Arte, il fait partie de la collection « Masculin/Féminin » regroupant les films de dix réalisateurs[1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Ce film est basé sur l'inversion des sexes : ce sont les femmes qui occupent les postes importants dans la vie professionnelle ou politique ou les métiers réputés virils (fliquettes, pompières, etc.), et se procurent parfois un plaisir sexuel avec des prostitués mâles. Les hommes, eux, restent à la maison pour s'occuper des enfants, et s'ils trouvent un travail celui-ci est mal payé, car ils doivent s'absenter quand les enfants sont malades.

Dominique (Agnès Soral) est chef d'une importante entreprise et maire de sa ville. Camille (Hippolyte Girardot) et professeur dans un lycée et s'occupe des enfants. A la suite de problèmes professionnels liés à la garde de leurs enfants et pour être mieux considérés par la société, les hommes occupent une crèche et réclament l'égalité des sexes. Camille devient leur leader, et prend la tête d'une liste pour les élections municipales. Le conflit s'apaise, la liste des papas fusionne au second tour et Camille accepte d'être maire adjoint à la petite enfance, sa femme Dominique étant réélue maire.

Un scénario qui va très loin dans la réflexion sur les stéréotypes de genre.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ont réalisé des films (par ordre alphabétique) : Mathieu Amalric (La Chose publique), Nabil Ayouch (Une minute de soleil en moins), Bruno Bontzolakis (L'Amour au soleil), Catherine Breillat (Brève traversée), Laurence Ferreira Barbosa (Motus), Jean-Michel Carré (Drôle de genre), Nadia Farès (Anomalies passagères), Ursula Meier (Des épaules solides), Bernard Stora (Demain et tous les jours après) et Virginie Wagon (Sous mes yeux). Cf [PDF] Fiche de la collection « Masculin/Féminin » d'Arte.

Lien externe[modifier | modifier le code]