Djibril Ngom

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ngom.
Djibril Ngom
Djibril Ngom en 2011
Djibril Ngom en 2011
Fonctions
Ministre délégué à l’Insertion, de la Réinsertion et de l’Emploi.
Ministre du Budget
Directeur Général du Port Autonome de Dakar
PDG des Industries Chimiques du Sénégal
Biographie
Date de naissance 31 mars 1952 (62 ans)
Lieu de naissance Dakar, Afrique-Occidentale française
Parti politique Grand Mouvement (GM)
Profession Économiste
Religion Sunnisme

Djibril Ngom, né le 31 mars 1952 à Dakar, est un économiste et homme politique sénégalais.

Formation[modifier | modifier le code]

  • 1972 : Baccalauréat obtenu au Lycée technique Maurice Delafosse (Dakar)
  • 1976 : Maîtrise en économie de l'Université Paris II Panthéon-Assas
  • 1977 : Diplôme d’études approfondies (DEA) en économie de Université Paris II Panthéon-Assas, avec une spécialisation en Théories et politiques monétaires et la présentation d’un mémoire sur "Les objectifs intermédiaires et opérationnels de la politique monétaire" .
  • 1980 : Doctorat en économie. Sujet de thèse : Essai comparatif sur les méthodes de la politique monétaire ; Une comparaison internationale. Avec comme directeur de thèse Christian de Boissieu
  • 1984 : MBA - Finance et Finances internationales HEC Montréal et vainqueur du MBA Case Competition ( victoire qui lui a valu le surnom de " L'Etrange de HEC ")

Activités d'enseignement[modifier | modifier le code]

Fonctions[modifier | modifier le code]

  • 1982: Conseiller en Organisation au Bureau Organisations et Méthodes (BOM)
  • 1985: Conseiller Technique du Ministre de l’Economie et des Finances, chargé de la réforme du secteur parapublic. À cet effet, avec une équipe technique, il a mis en place toute la réforme du secteur para étatique au Sénégal et a fait partie de l’équipe d’experts qui avait pour mission de rédiger pendant cette période toutes les réformes de politique économique au Sénégal.
  • 1987: Ministre, Délégué à l’Insertion à la Réinsertion et à l’Emploi. Dans ce cadre, il met en place une approche nouvelle pour la création d’emplois par la génération d’unités économiquement viables et le développement de l’auto emploi. Cette expérience soutenue par le PNUD et le BIT a été, par la suite, développée dans la sous région et au Cameroun.
  • 1990: Ministre du Budget
  • 1991: Gouverneur du Sénégal à la BID, BAD
  • 1992: Membre du conseil des Ministres de l’UMOA, de la CEDEAO et du Comité National du Crédit au Sénégal
  • 1993: Nomination comme directeur du Port autonome de Dakar.

Représentant du Sénégal et membre fondateur de la Coalition Mondiale pour l’Afrique (GCA). Pour laquelle, il a présenté à l’ONU, les conclusions de la première réunion de Paris.

Membre du Conseil des Ministres chargés du Plan de la Commission Economique Africaine des Nations Unies (CEA) à Addis Abeba et par la suite Président du conseil des Ministres.

Membre du conseil d'administration et Vice Président de l’Association des Villes et Ports

Premier vice-président de l’Association de la gestion des Ports de l’Afrique de l’Ouest et du Centre (AGPAOC)

  • 1997: Djibril Ngom intègre les Industries chimiques du Sénégal comme Directeur Général Adjoint, trois ans plus tard, en l’an 2000, il fut nommé Président directeur Général des ICS (poste créé exclusivement pour lui) et SENCHIM, sa filiale de commercialisation et Gérant Statutaire de sa filiale ferroviaire la SEFICS.

Pendant cette période, il a supervisé l’achèvement d’importants projets de développement de l’entreprise et la recherche de fonds additionnels pour le bouclage d’un plan de financement originel qui comportait beaucoup de lacunes et un déséquilibre notoire entre les fonds propres et les fonds d’emprunt.

  • 2003 : Il fut élevé au rang de Vice-président Afrique de l’International Fertilizer Association et présenta, en marge de l’Assemblée générale des Nations unies, un projet de lutte contre la Pauvreté qu'il a mis en place en collaboration avec le PNUD et le BIT dans les villages environnants des ICS.

Directeur du Port[modifier | modifier le code]

En 1993, le Port Autonome de Dakar a connu les moments de déséquilibre les plus profonds et les plus durables de son histoire ; et sa nomination à sa tête par le Président de la République d’alors, obéissait au seul critère de redressement de l’entreprise, ce qui fût fait en deux ans. Cependant des contingences politiques ont voulu détourner cet objectif à d’autres fins et il fut relevé de ses fonctions en janvier 1995 pour avoir défié à Pikine, le candidat du PS Ousmane Tanor Dieng.

L'affaire des ICS[modifier | modifier le code]

L'affaire ICS qui ne fait que prolonger le différend entre l'ex-président Abdoulaye Wade et Djibril Ngom est né du refus de ce dernier des injonctions du gouvernement de signer des contrats"d'or" à un ami du fils du Président en l’occurrence Godard. La signature de ces fameux contrats lors de son départ et la non exécution de ceux ci ont valu le blocage de la société pendant plus de six mois et une perte cumulée de plus de 59 milliards de fcfa. Pendant son séjour aux ICS en tant que PDG, la production d'engrais est passé de 150 000 tonnes à 300 000 tonnes et celle de l'acide phosphorique de 275 000 tonnes à 575 000 tonnes.

Alors qu'il était directeur des Industries chimiques du Sénégal (Ics), le candidat Djibril Ngom avait refusé d'embaucher Macky Sall qui était pistonné par Abdoulaye Wade. C'est d'ailleurs un proche de l'ex-Premier ministre qui fut nommé a la tête des ICS au départ de monsieur Ngom.

Homme de l'année[modifier | modifier le code]

En 2002, il est élu homme de l'année au Sénégal (Sedar).

Distinctions et décorations[modifier | modifier le code]

  • 1987 : Premier prix du MBA Case Competion au Canada
  • 1986 : « Arkansas Traveler » du Gouverneur de l’État, Bill Clinton
  • 1993 : Officier de la Légion d'honneur de la République Française et désigné parrain d’honneur de la Promotion 1993 du MBA-HEC/MONTREAL
  • 1999 : Commandeur de l’Ordre du mérite sénégalais à titre exceptionnel

Consultant international[modifier | modifier le code]

Depuis 2004 Djibril Ngom est consultant international et a été conseiller spécial des gouvernement du Tchad, Niger, de la République démocratique du Congo (RDC), Republique du Congo (RC) et de la République centrafricaine.

Il a également fait partie des candidats en lice pour l'élection présidentielle sénégalaise de 2012[1].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. « L’intégralité de l’arrêt du Conseil constitutionnel du 27 janvier 2012 » : Publication de la liste des candidats à l’élection du président de la République du 26 février 2012, Rewmi [1]