Discussion:Liste de médicaments retirés du marché français

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Autres discussions [liste]
  • Suppression -
  • Neutralité -
  • Droit d'auteur -
  • Article de qualité -
  • Bon article -
  • Lumière sur -
  • À faire -
  • Archives

Thalidomide et France[modifier | modifier le code]

thalidomide (années 1950-années 1960) - retrait dû à un risque tératogène ; réintroduit comme agent anti-néoplasique comme médicament orphelin.

Il faudrait préciser de quels pays l'on parle. Je n'ai jamais entendu parler d'une AMM (autorisation de mise sur le marché) de thalidomide en France (et on lui avait assez reproché sa lenteur à l'époque !). Tous les cas de malformation de bébés cités par la presse concernaient la Belgique.

Ce qu'il y a eu en France, c'était l'affaire du talc Morhange, mais il s'agissait d'une calamiteuse erreur ponctuelle de fabrication concernant UN lot, et le talc ne peut de toute façon être qualifié de médicament.

Mentionnons aussi de la cas de la Latépyrine, des laboratoires Latéma, qui semblait sacrément efficace dans les années 50 pour éliminer la fièvre en une nuit, et qu'on a retiré du marché pour je n'ai jamais su quelle raison. Elle a été remplacée quelque temps par un autre médicament nommé "Latépyrine-quinine" sans aucune commune mesure en terme d'efficacité. Puis on n'a plus beaucoup entendu parler de Latéma par la suite (faillite ? absorption ?)

Peut-être un pharmacien ou un toubib pourra-t-il nous dire ce qui clochait dans sa composition ? C'est le médicament numéro 110 de ce tableau.

81.65.27.156 28 octobre 2006 à 06:30 (CEST)

Ne pas confondre retrait du marché et interdiction de prescription chez la femme enceinte[modifier | modifier le code]

Le diéthylstilbestrol (DISTILBENE) est interdit de prescription chez la femme enceinte depuis 1971 aux USA, 1977 en France, et depuis des dates plus tardives dans d'autres pays du monde, mais il n'a pas été retiré du marché (puisqu'il continue d'être prescrit (avec AMM) dans le traitement des cancers de la prostate au stade d'apparition de métastases (François Mitterrand lui-même a été, à un moment de l'évolution de sa maladie, sous diéthylstilbestrol, ce n'est un secret pour personne!). Alors faut-il le garder dans cet article ? Je pose la question. (Le même type de confusion touche également la thalidomide, qui a bien sûr été interdite d'utilisation chez la femme enceinte, mais qui continue d'être utilisée dans le traitement de la lèpre (sans AMM) et du lupus érythémateux disséminé (LEAD) (sans AMM) en cas d'inefficacité d'autres traitements, et dans le traitement des myélomes multiples résistants à la chimiothérapie (avec AMM)). --Azzam 19 février 2007 à 22:24 (CET)

Attention, la thalidomide a bien été retiré du marché en France mais est rendu de nouveau disponible dans un cadre légale très restrictif des autorisations temporaires d'utilisation (nominatives ou de cohorte). Bref, c'est un usage extrêmement réglementé avec une dispensation uniquement faite à l'hôpital. Lavauxt 30 juillet 2007 à 21:15 (CEST)