Dichlorure de zirconocène

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dichlorure de zirconocène
Zirconocene-dichloride-2D-skeletal.pngZirconocene-dichloride-from-xtal-3D-balls.png
Identification
No CAS 1291-32-3
No EINECS 215-066-8
No RTECS ZH7525000
PubChem 10891641
SMILES
InChI
Apparence solide beige[1]
Propriétés chimiques
Formule brute C10H10Cl2Zr
Masse molaire[2] 292,316 ± 0,015 g/mol
C 41,09 %, H 3,45 %, Cl 24,26 %, Zr 31,21 %,
Propriétés physiques
fusion 242 à 245 °C[1]
Solubilité s'hydrolyse dans l'eau[3]
Précautions
Directive 67/548/EEC[1]
Irritant
Xi



NFPA 704

Symbole NFPA 704

 
SGH[1]
SGH07 : Toxique, irritant, sensibilisant, narcotique
H315, H319, H335, P261, P305+P351+P338,
Écotoxicologie
DL50 30mg/kg (rat, intrapéritonéal)[4]
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Le dichlorure de zirconocène est un composé organozirconique constitué d'un atome central de zirconium entouré de deux ligands cyclopentadiényle et de deux ligands chlore. C'est un solide beige diamagnétique, relativement stable dans l'air.

Structure[modifier | modifier le code]

Le dichlorure de zirconocène adopte une structure en « coquille de palourde » où les cycles Cp ne sont pas parallèles, l'angle moyen Cp-Zr-CP étant de 128°. L'angle Cl-Zr-Cl est lui de 97,1° , plus large que dans le dichlorure de niobocène (85,6°) ou le dichlorure de molybdocène (82°). Cette tendance a aidé à établir l'orientation de la HO (HOMO) pour cette classe de complexes[5].

Synthèse[modifier | modifier le code]

Le dichlorure de zirconocène peut être synthétisé à partir du complexe chlorure de zirconium(IV)-THF et du cyclopentadiénure de sodium :

ZrCl4(THF)2 + 2 NaCp → Cp2ZrCl2 + 2 NaCl + 2 THF

Réactions[modifier | modifier le code]

Le dichlorure de zirconocène réagit avec le tétrahydruroaluminate de lithium pour donner Cp2ZrHCl, le réactif de Schwartz :

(C5H5)2ZrCl2 + 1/4 LiAlH4 → (C5H5)2ZrHCl + 1/4 "LiAlCl4"

Comme le tétrahydruroaluminate de lithium est un réducteur fort, une sur-réduction peut se produire et donner le complexe dihydrido Cp2ZrH2; le traitement du mélange final par le dichlorométhane permet de le reconvertir en réactif de Schwartz[6].

Applications[modifier | modifier le code]

Le dichlorure de zirconocène peut être utilisé pour effectuer une hydrozirconation.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Fiche Sigma-Aldrich du composé Bis(cyclopentadienyl)zirconium(IV) dichloride, consultée le 24 septembre 2012.
  2. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  3. Fiche Acros du composé Bis(cyclopentadienyl)zirconium dichloride, consultée le 24 septembre 2012.
  4. Progress Report for Contract No. PH-43-64-886, Submitted to the National Cancer Institute by The Institute of Chemical Biology, University of San Francisco. Vol. PH43-64-886
  5. K. Prout, T. S. Cameron, R. A. Forder, and in parts S. R. Critchley, B. Denton and G. V. Rees "The crystal and molecular structures of bent bis-π-cyclopentadienyl-metal complexes: (a) bis-π-cyclopentadienyldibromorhenium(V) tetrafluoroborate, (b) bis-π-cyclopentadienyldichloromolybdenum(IV), (c) bis-π-cyclopentadienylhydroxomethylaminomolybdenum(IV) hexafluorophosphate, (d) bis-π-cyclopentadienylethylchloromolybdenum(IV), (e) bis-π-cyclopentadienyldichloroniobium(IV), (f) bis-π-cyclopentadienyldichloromolybdenum(V) tetrafluoroborate, (g) μ-oxo-bis[bis-π-cyclopentadienylchloroniobium(IV)] tetrafluoroborate, (h) bis-π-cyclopentadienyldichlorozirconium" Acta Cryst. 1974, volume B30, pp. 2290-2304. DOI:10.1107/S0567740874007011
  6. S. L. Buchwald, S. J. LaMaire, R. B. Nielsen, B. T. Watson, and S. M. King. "Schwartz's Reagent". Org. Synth.; Coll. Vol. 9: 162. 

Voir aussi[modifier | modifier le code]