Dakan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dakan est un film franco-guinéen de Mohamed Camara réalisé en 1997, et sorti en 1999 en France.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Deux lycéens, Sorry et Manga, sont amoureux l'un de l'autre. Mais leur amour est mal accueilli par leur famille. Sorry cède aux pressions, il se marie et a un enfant. Manga doit, de son côté, voir un marabout pour qu'il le délivre de sa passion incompréhensible. Il rencontre une jeune Française avec qui il se lie d'amitié.

Distribution[modifier | modifier le code]

  • Aboubacar Touré
  • Mamady Mory Camara
  • Cécile Bois
  • Koumba Diakité
  • Kadé Seck

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Autre titre : Destiny (titre anglais)
  • Scénario : Mohamed Camara
  • Réalisation : Mohamed Camara
  • Production : René Féret et Pascal Lahmani
  • Musique originale : Elhadj Sory et Kandia Kouyaté
  • Image : Gilberto Azevedo
  • Pays : France, Guinée
  • Langue : français
  • Montage : Dos Santos
  • Son : Christine Charpail et Dominique Hennequin
  • Durée : 89 minutes
  • Dates de sortie : 1998 (Drapeau des États-Unis États-Unis) ; 1999 (Drapeau de la France France)

Récompense[modifier | modifier le code]

Grand Prix du Jury à la L. A. Outfest (Outfest - Los Angeles Gay & Lesbian Film Festival) en 1998.

Autour du film[modifier | modifier le code]

Dakan signifie "destin" en malinké[1].

Dakan est le tout premier film africain à aborder le thème de l'homosexualité. « À travers ce film, j'ai essayé de dire que l'amour reste éternel en dépit des difficultés que la société impose aux amoureux. Homo ou pas ! C'est pour moi une façon de rendre hommage à ceux qui s'aiment et expriment leur amour comme ils le sentent. »[2]

Le film a été présenté à la Quinzaine des réalisateurs au Festival de Cannes 1997. Il a fait 1930 entrées en salles en France[3].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Présentation du film sur K-Films.
  2. Propos du réalisateur recueillis sur Arte Magazine, 15 juillet 2000.
  3. Chiffres donnés par la BiFi.

Liens externes[modifier | modifier le code]