Dôme de Lecce

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cathédrale de l'Assomption de Lecce
Vue de nuit
Vue de nuit
Présentation
Nom local Duomo di Lecce
Culte Catholique romain
Type Cathédrale
Rattachement Archidiocèse de Lecce (siège)
Début de la construction 1144
Fin des travaux 1682
Style dominant Baroque
Géographie
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Pouilles
Département Lecce
Commune Lecce
Coordonnées 40° 21′ 00″ N 18° 10′ 00″ E / 40.35, 18.16666740° 21′ 00″ Nord 18° 10′ 00″ Est / 40.35, 18.166667  

Géolocalisation sur la carte : Pouilles

(Voir situation sur carte : Pouilles)
Cathédrale de l'Assomption de Lecce

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
Cathédrale de l'Assomption de Lecce

Le dôme de Lecce (en italien duomo di Lecce) est la cathédrale de la ville de Lecce dans la région des Pouilles en Italie. C'est l'une des cathédrales les plus importantes d'Italie du Sud tant par son rôle de métropole religieuse de la région que par la richesse de son patrimoine artistique. Dédiée à l'Assomption de Sainte Marie, elle est le siège d'un archevêché métropolitain. Le Dôme se distingue par son architecture baroque exceptionnelle du XVIIe siècle, son campanile de 70 mètres de haut et par la place, baroque aussi, sur laquelle elle donne et qui est l'une des plus belles places d'Italie en même temps qu'un chef d'œuvre de composition monumentale.

La cathédrale et sa place[modifier | modifier le code]

Le Dôme et le campanile[modifier | modifier le code]

La piazza del Duomo de nuit : sur la gauche la façade nord de la cathédrale et sur la droite le palais épiscopal avec sa loggia.

Un premier édifice fut construit dès 1144 puis un autre en 1230 et fut finalement entièrement reconstruit en style baroque par l'architecte Giuseppe Zimbalo, à la demande de l'archevêque Luigi Pappacoda, de 1659 à 1670. Le Dôme actuel possède deux façades baroques : la première, qui est la principale car elle donne à l'ouest, est assez sobre dans sa décoration par rapport à la seconde, sur le côté nord, qui fait face à la place et qui pour cette raison est richement décorée et ornée de statues.

L'intérieur de la cathédrale dont le plan est en croix latine comporte douze autels baroques outre le maître autel, la plupart datant de la fin du XVIIe siècle et étant fortement ouvragés. De nombreux tableaux de l'école de Lecce des XVIIe et XVIIIe siècles (dont des toiles de Oronzo Tiso) viennent enrichir le tout. Le plafond à caissons est lui aussi orné de toiles des XVIIe et XVIIIe siècles. Une crypte du XIIe siècle avec des ajouts baroques du XVIIe siècle se trouve sous la cathédrale.

Entre 1661 et 1682, Zimbalo construit aussi le campanile de 70 mètres de haut - l'un des plus hauts d'Europe - qui flanque le Dôme et domine la ville et ses environs. Il est divisé en cinq étages et se termine avec une loggia octagonale surmontée par une statue de Sant'Oronzo, le saint patron de la ville, juchée sur le toit.

La place du dôme[modifier | modifier le code]

C'est à la même époque (XVIIe et XVIIIe siècles) que l'ensemble architectural de la Piazza del Duomo (Place de la Cathédrale) est construit : une partie de cette place, qui est en fait une sorte de cour monumentale carré ne comportant qu'une ouverture au nord, est occupée par la cathédrale elle-même et son campanile. Le reste de la place est bordé par le palais archiépiscopal, rebâti en style baroque en 1649 et restructuré par l'architecte Emanuele Manieri en 1761, par le palais du Séminaire, bâti par Giuseppe Cino entre 1694 et 1709, des « propylées », sorte de passage orné de statues et œuvre d'Emanuele Manieri qui constitue le seul accès à la place, et par d'autres palais dont un bâti encore une fois par Manieri. Cette place, qui a été réalisée par les trois plus grands architectes de la ville (Giuseppe Zimbalo, Giuseppe Cino et Emanuele Manieri) est le chef d'œuvre du baroque de Lecce tant par sa dimension que par l'harmonie et la richesse de l'ensemble qui sert de décor à l'imposante cathédrale.

Cet ensemble témoigne de la richesse de Lecce à partir de la fin de la renaissance jusqu'au XVIIIe siècle et de l'originalité du style baroque qui y a été développé, notamment grâce à la pierre de Lecce qui, pouvant être aisément travaillée, permet la profusion des détails et des décors sculpturaux et qui par sa teinte blonde caractéristique confère un aspect léger et lumineux aux édifices.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :