Daemon (informatique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Démon (informatique))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Démon.

Un daemon (prononcé /ˈdiːmən/ ou /ˈdeɪmən/, du grec δαιμων) ou démon désigne un type de programme informatique, un processus ou un ensemble de processus qui s'exécute en arrière-plan plutôt que sous le contrôle direct d'un utilisateur.

Le terme daemon semble être introduit en 1963 par les concepteurs de CTSS du MIT, en réponse au « dragon », terme employé par les concepteurs d'ITS. Le rétro-acronyme Disk And Execution MONitor (moniteur de disque et d'exécution) a été inventé pour justifier le terme daemon après qu'il fut devenu populaire[1],[2].

Les démons sont souvent démarrés lors du chargement du système d'exploitation, et servent en général à répondre à des requêtes du réseau, à l'activité du matériel ou à d'autres programmes en exécutant certaines tâches. Sous Microsoft Windows, ces fonctions sont exécutées par des programmes appelés « services ».

Démon sous UNIX[modifier | modifier le code]

D'un côté strictement technique, un démon sous un système UNIX ou UNIX-compatible peut être n'importe quel processus ayant le processus numéro 1 comme parent (init). D'autre part, tout processus dont le parent meurt sans attendre le statut de son processus enfant est adopté par init. Une façon commune de lancer un démon est donc de « fourcher » (fork) une ou deux fois et de faire arrêter le parent quand l'enfant commence ses opérations normales. Cette façon de faire est quelquefois résumée par la phrase fork off and die (« fourcher et mourir »). Dans l'usage commun, un démon peut être n'importe quel processus fonctionnant en arrière-plan, qu'il soit ou non un enfant de init.

Exemples[modifier | modifier le code]

Les programmes serveurs réseau, qui doivent fonctionner en permanence, sont des démons. C'est par exemple le cas des serveurs de messagerie. Les courriels envoyés sans destinataire provoquent en général un message d'erreur provenant du serveur, avec l'adresse « mailer-daemon@serveur.exemple ».

Les noms des logiciels serveurs se terminent souvent par un d comme daemon. Ainsi le terme httpd (HTTP daemon) apparaît parfois dans les noms de logiciels serveurs web (NCSA HTTPd, lighttpd, nom de domaine httpd.apache.org pour Apache HTTP Server, etc.), sous UNIX le serveur d'imprimante s'appelle lpd (Line Printer Daemon), etc.

Les démons peuvent aussi être utilisés pour configurer le matériel (comme devfsd sur les systèmes GNU/Linux), exécuter des tâches répétitives (comme crond) ou effectuer une variété d'autres tâches.

Geneweb, logiciel de généalogie créé par Daniel de Rauglaudre fonctionne avec un démon : il faut lancer le démon puis ouvrir une page internet spécifique pour arriver sur le logiciel qui permettra d'ouvrir un fichier GedCom.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. UNIX guide de l'étudiant 2e édition de Harley Hahn aux éditions DUNOD, p. 368 « Daemons et dragons »
  2. dragon