Corydrane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La corydrane est un stimulant (ou excitant), au goût fortement amer, très répandu dans les années 1950, constitué d'aspirine et d'amphétamines. Il a été retiré du marché français en 1971.

Beaucoup de journalistes et d'intellectuels (comme Jean-Paul Sartre ou Marguerite Duras[1]) étaient de grands consommateurs de ce produit. Un cachet, ou même la moitié d'un, était suffisant pour se donner un "coup de fouet".

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La Douleur, Marguerite Duras

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (fr) [1] Extraits de Tête-à-tête de Hazel Rowley, une biographie focalisée sur les mœurs du couple Sartre/Beauvoir
  • (fr) [2] Publicité pour la corydrane (1956)