Corsetier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
corsetier
Planche II Interieur de la boutique d'un tailleur de corps(cut).gif

Intérieur de la boutique d'un tailleur de corps au XVIIIe siècle.

Intérieur de la boutique d'un corsetière 1906. Paris

Le corsetier (féminin : corsetière) est un couturier spécialisé dans la fabrique des corsets.

Histoire[modifier | modifier le code]

Ce métier existe depuis le XVIe siècle, et s'est rapidement organisé en corporation. On appelait alors les corsetiers « tailleurs de corps » (corps, ou corps à baleines, étant le premier nom du corset). À l'origine, ce métier était exclusivement masculin, puis il s'est ouvert aux femmes à partir de 1675. L’Encyclopédie de Diderot et d'Alembert (1752) a consacré un article aux techniques de la corseterie, montrant avec précision des patrons et modèles, constituant un témoignage remarquable sur cette époque.

Au XIXe siècle, avec la multiplication du nombre d'utilisatrices du corset (à peu près toutes les femmes en portent, même les travailleuses les plus modestes) et la Révolution industrielle qui permet la fabrication de baleines, buscs et œillets en acier, le métier, d'artisanal, devient industriel. En 1870, cette fabrication à la chaîne employait environ 4 000 corsetières sur la seule ville de Paris ; sur toute la France, environ 1,5 million de corsets étaient produits chaque année[1].

Après avoir pratiquement disparu depuis les années 1930, en même temps que les corsets faisaient place aux gaines élastiques, les corsetiers tendent à réapparaitre depuis une quinzaine d'année.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Corsetiers célèbres[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Référence[modifier | modifier le code]

  1. Béatrice Fontanel, Corsets et soutien-gorge, l'épopée du sein de l'Antiquité à nos jours, La Martinière, 1992.