Confer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir CF.

Confer, en forme souvent abrégée « cf. » dans les textes, est une expression latine utilisée par un rédacteur pour inviter son lecteur à consulter un autre passage ou un autre ouvrage. Selon les usages en matière d'édition, cette abréviation ne s'écrit pas en italique[1], contrairement aux autres abréviations d'origine latine comme i.e. ou op. cit. par exemple[2].

Origine[modifier | modifier le code]

L'abrégé cf. vient du verbe conferre signifiant « rapprocher », « joindre », « réunir », dont elle est la forme à l'impératif présent. Elle peut donc se traduire en français par « se reporter à » ou « voir », ou plus sûrement par « comparer, rapprocher, mettre en parallèle »[3].

Signification[modifier | modifier le code]

« cf. référence X » signifie « voir référence X » ou « comparer à la référence X » ; pour le même usage :

  • les anglophones utilisent « q.v. »[4] , du latin quod vide : littéralement « sur ce point, voyez »[5],
  • les Allemands « vgl. », pour Vergleiche, que l'on peut traduire par « comparer » à l'impératif ou plus couramment "conférer", soit donner à quelque chose, ou à quelqu'un, un attribut.

Taxinomie[modifier | modifier le code]

En biologie, cf. est employé pour désigner un spécimen qui ressemble à une espèce connue sans en avoir toutes les caractéristiques (il peut s'agir d'une espèce proche ou d'une variété ou d'une simple forme atypique) : ainsi « Laccaria cf. laccata » désignera un laccaire proche du très polymorphe laccaire laqué ; on peut lire « voir dans le groupe de laccata ». L’abréviation s'utilise souvent lorsqu'une identification laisse un doute minime qu'une analyse plus poussée, microscopique ou génétique, aurait permis de lever, on peut alors la traduire par « quasiment » ou « probablement ».

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :