Climat de l'Islande

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Neige en Islande l'hiver

Le climat de l'Islande est un Climat océanique froid (Classification de Köppen: Dfc) près des côtes et de tundra à l'intérieur dans les Hautes Terres d'Islande. L'île est située sur le chemin du Gulf stream, qui rend le climat de l'île plus temperé qu'on pourrait s'y attendre par sa latitude juste au sud du Cercle Arctique. Cet effet est amplifié par le courant d'Irminger, qui aide aussi à adoucir le climat. Le climat en Islande est réputé très variable. Les aurores boréales sont souvent visibles les nuits d'hiver.

Saisons[modifier | modifier le code]

Hiver[modifier | modifier le code]

L'hiver islandais est relativement doux en dépit de la latitude. Les plaines du sud ont une température moyenne de °C en hiver, tandis que les Hautes-terres sont plutôt autour de -10 °C. Les températures les plus basses de la partie nord de l'île vont de environ -25 °C à -30 °C. La plus basse température enregistrée est -39,7 °C[1].

Été[modifier | modifier le code]

La température moyenne en juillet au sud de l'île est de 10 à 13 °C. Les belles journées estivales, la température peut atteindre les 20 à 25 °C. La plus haute température enregistrée était 30,5 °C dans les fjords de l'est en 1939. L'ensoleillement annuel moyen à Reykjavik est autour de 1300h, ce qui est similaire aux villes écossaises et irlandaises[1].

Vent et tempêtes[modifier | modifier le code]

Les vents dominants sont des vents d'ouest. Les vents d'est sont très rares. De manière générale, la vitesse des vents a tendance à être supérieure dans les Hautes-Terres, mais des caractéristiques topographiques peuvent amplifier les vents et causer des fortes rafales dans les plaines. La vitesse moyenne des vents en tempête est de 18 m/s. Des puissantes tempête de sable peuvent être créées par des forts vents glaciaires. Ces tempêtes sont très fréquentes au début de l'été dans les régions arides au nord du glacier Vatnajökull.

Les orages sont extrêmement rares en Islande, avec moins de cinq par an au sud de l'île. Ils sont plus fréquents en fin d'été. Ils peuvent être causés par des masses d'air chaud venant du continent, ou des fortes dépressions du sud-ouest en hiver. La foudre peut généralement être observée en connexion avec les nuages de cendres crachés par les volcans d'Islande[1].

Pressions atmosphériques[modifier | modifier le code]

Il y a une aire de basse pression persistante située entre l'Islande et le Groenland. Cette pression affecte la quantité d'air apportée à l'Arctique à l'est de cette zone, et la quantité venant de l'Arctique à l'ouest de cette zone. Cette région fait partie d'un système de pression plus vaste connu sous le nom d'Oscillation nord-atlantique.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :