Chlorophytum comosum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Chlorophytum comosum est une espèce de plantes de la famille des Liliaceae selon la classification classique, ou de celle des Agavaceae selon la classification phylogénétique, originaire d'Afrique du Sud.

Chlorophytum comosum est sans doute la plus connue du genre Chlorophytum. En effet, de culture facile, elle est largement présente comme plante ornementale d'appartement.

Une étude[1] réalisée en 1989 par la NASA le reprend parmi les plantes les plus efficaces pour débarrasser l'intérieur des bâtiments des principaux polluants domestiques.

Description[modifier | modifier le code]

Fleur de Chlorophytum comosum

Ce sont des plantes formant une rosette dense de longues feuilles effilées, arquées, pointues à l’extrémité, vert franc et vernies. Certains cultivars sont panachés. En grandissant, elles produisent de nombreuses et grosses racines charnues, gorgées d'eau qui leur permettent de résister à la sécheresse. Les petites fleurs, blanches, mesurent environ 1cm de diamètre et sont composées de 6 tépales. Les hampes florales deviennent des stolons produisant de nombreuses nouvelles plantes qui s'enracinent rapidement.

Répartition[modifier | modifier le code]

Elle croît dans de nombreuses régions d'Afrique orientale et du Sud[2] (Éthiopie, Kenya, Tanzanie, Mozambique, Zimbabwe et Afrique du Sud), de l'Ouest et du Centre (Côte d'Ivoire, Nigeria, Cameroun, Congo).

Originaire d'Afrique, elle a été largement répandue ailleurs dans le monde, notamment comme plante d’intérieur. Elle fut introduite en Europe vers le milieu du XIXe siècle.

Culture[modifier | modifier le code]

C'est une espèce extrêmement facile à cultiver. Idéalement elle pousse dans un sol riche et léger, pas trop humide avec une forte lumière tamisée. Ceci dit elle s'adapte facilement à tout type de sol, elle ne nécessite pas beaucoup d'eau, et supporte même un manque d'arrosage. Elle n'aime pas la lumière directe du soleil, mais accepte une luminosité importante. En plein soleil les feuilles pâlissent et tirent sur le jaune. Elle supporte quelques heures des températures avoisinant 0°C, mais idéalement il faut éviter de descendre en dessous de 5°C.

Elle est surtout très simple à multiplier. En effet, une plante mère, même petite, produit de nombreux stolons terminés par une ou plusieurs jeunes plantes. Ces dernières produiront rapidement de courtes racines, on peut alors les transférer dans un terreau léger et humide où, très rapidement, elles produiront des racines.

Propriétés[modifier | modifier le code]

Cette plante possède la propriété d'absorber des polluants de l'air, notamment le monoxyde de carbone et le dioxyde d'azote ainsi que certains composés organiques volatils (COV), comme le méthanal ou le xylène[3].

Synonyme[modifier | modifier le code]

  • Anthericum comosum Thunb.

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

  • Phalangium
  • Herbe vaudoise (en Suisse)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) [PDF] NASA, « Interior Landscape Plants for Indoor Air Pollution Abatement »,‎ 1989 (consulté le 11 mars 2007)
  2. Référence GRIN : espèce Chlorophytum comosum (Thunb.) Jacques (en)
  3. Plants and soil microorganisms: Removal of formaldehyde, xylene, and Ammonia from the indoor environment

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :