Chermignon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Chermignon
Blason de Chermignon
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Valais
District Sierre
Localité(s) et communes limitrophes
(voir carte)
Localités :
Chermignon-d'en-Haut, Chermignon-d'en-Bas, Les Briesses, Crans-sur-Sierre, Ollon, Plan-Mayens
Communes limitrophes :
Lens, Montana, Sierre
Président(e) Jean-Claude Savoy
Code postal 3971 Chermignon
3963 Crans-Montana
3971 Ollon
N° OFS 6234
Démographie
Gentilé Chermignonard
Population 3 055 hab. (31 décembre 2013)
Densité 568 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 19′ 00″ N 7° 28′ 00″ E / 46.316661, 7.46665446° 19′ 00″ Nord 7° 28′ 00″ Est / 46.316661, 7.466654  
Altitude 910 m
Superficie 538 ha = 5,38 km2
Divers
Langue Français
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton du Valais

Voir sur la carte administrative du Canton du Valais
City locator 14.svg
Chermignon

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Chermignon

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Chermignon
Liens
Site web www.chermignon.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Chermignon est une commune suisse du canton du Valais, située dans le district de Sierre.

Situation géographique[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Les assemblées bourgoisiales s'y sont tenues en patois jusqu'en 1964[3].

Organisation du territoire[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

Elle comporte deux sociétés de musique de la Cécilia et de l'Ancienne Cécilia et la Guggen des Guggs'Dragons. Il y a aussi la troupe de théâtre les "Modits".

Sport[modifier | modifier le code]

Le FC Chermignon a son terrain de football à Chermignon-d'en Bas. Un club de karaté s'entraîne à l'école de Martelles à Chermignon-d'en-Bas.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Population résidante permanente et non permanente selon les niveaux géographiques institutionnels, le sexe, l'état civil et le lieu de naissance, en 2013 », sur Office fédéral de la Statistique.
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 23 septembre 2010)
  3. Messager boiteux, L'almanach romand, 2005, Le patois pas mort, par André Lagger, p.52

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :