Charès de Lindos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Charès (en grec ancien Χάρης), originaire de Lindos, est un sculpteur grec du second classicisme récente (IVe siècle av. J.-C.). Son œuvre la plus célèbre est le Colosse de Rhodes, l'une des Sept merveilles du monde.

Sa vie est très peu connue. Les sources anciennes en font le disciple de Lysippe[1]. Il est l'auteur du Colosse[2], une statue de bronze colossale représentant le dieu Hélios et érigée en 292 av. J.-C. pour commémorer la résistance de Rhodes au blocus de Démétrios Poliorcète. On connaît également de Charès une tête colossale qui est ensuite emportée à Rome, sur le Capitole, et dédiée par le consul P. Lentulus Spinther.

Charès serait mort avant l'érection du Colosse. Selon Sextus Empiricus[3], Charès établit un premier devis à la demande des Rhodiens. Quand ceux-ci lui demandent une estimation pour une statue deux fois plus grande, il se contente de doubler le montant. La commande lui est confiée, mais il tombe rapidement à cours de fonds et se suicide de honte. Les ouvriers comprennent ensuite que le montant initial aurait dû être multiplié par huit.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Pline l'Ancien, Histoire naturelle [détail des éditions] [lire en ligne], XXXIV, 41 ; Rhéthorique à Hérennius, IV, 6, 9. Un commentateur tardif attribuant même le Colosse directement à ce dernier ; scholie à l’Icaromenippus, 12 de Lucien de Samosate. Cité par Muller-Dufeu, no 1890.
  2. Pline XXIV, 41 ; Strabon, Géographie [détail des éditions] [lire en ligne] XIV, 652 ; Eustathe de Thessalonique, Commentaire à Denis le Périégète, 504.
  3. Sextus Empiricus, Contre les mathématiciens, VII, 107.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Marion Muller-Dufeu, La Sculpture grecque. Sources littéraires et épigraphiques, Paris, éditions de l'École nationale supérieure des Beaux-Arts, coll. « Beaux-Arts histoire »,‎ 2002 (ISBN 2-84056-087-9), p. 637-642, nos 1886 à 1905.