Championnat de Finlande de hockey sur glace 2009-2010

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Saison 2009-10

SM-liiga
Vainqueur TPS Turku
Nombre d'équipes 14
Nombre de matchs 58 (saison régulière)
Mestis
Vainqueur Jokipojat Joensuu
Nombre d'équipes 12
Nombre de matchs 45 (saison régulière)
Équipe reléguée
(Suomi-sarja)
Rovaniemen Kiekko-79
Suomi-sarja
Vainqueur K-Laser
Nombre d'équipes 24
Nombre de matchs 20 (1re phase)
14 (2e phase)
Équipe promue
(Mestis)
K-Laser

La saison 2009-2010 est la trente-cinquième saison de la SM-Liiga, le championnat élite de hockey sur glace en Finlande. La saison régulière a débuté le 10 septembre 2009 et s'est terminée le 20 mars 2010 sur la victoire du champion en titre, le JYP Jyväskylä. Pour permettre aux athlètes de participer aux jeux olympiques, le championnat s'est interrompu du 21 février au 1er mars[1]. Les séries éliminatoires ont débuté le 23 mars et se sont conclues le 28 avril sur la victoire du TPS Turku.

SM-liiga[modifier | modifier le code]

Déroulement[modifier | modifier le code]

Les quatorze équipes de la division élite jouent chacune un total de 58 matchs lors de la saison régulière. À l'issue de la saison régulière, les six meilleures équipes sont directement qualifiées pour les séries, les quatre suivantes jouent pour les deux dernières places des playoffs lors de matchs de barrage au meilleur des trois rencontres.

Saison régulière[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Classement[modifier | modifier le code]

Classement
Clt Équipe PJ  V  VP  D  DP BP BC Diff Pts
1 JYP Jyväskylä 58 31 6 15 6 173 132 +41 111
2 KalPa Kuopio 58 31 5 16 6 164 135 +29 109
3 Lukko Rauma 58 30 5 16 7 178 136 +42 107
4 HIFK Helsinki 58 30 6 20 2 185 152 +33 104
5 HPK Hämeenlinna 58 26 3 22 7 153 154 -1 91
6 TPS Turku 58 25 6 25 2 169 169 0 89
7 Tappara Tampere 58 24 4 24 6 181 181 0 86
8 Espoo Blues 58 19 9 23 7 145 155 -10 82
9 Kärpät Oulu 58 21 7 26 4 150 163 -13 81
10 Jokerit Helsinki 58 22 4 28 4 144 157 -13 78
11 SaiPa Lappeenranta 58 20 6 27 5 154 167 -23 77
12 Pelicans Lahti 58 18 6 27 7 166 197 -31 73
13 Ässät Pori 58 18 5 29 8 151 170 -19 72
14 Ilves Tampere 58 17 0 34 7 155 191 -36 58
  •      Directement qualifié pour les séries
  •      Barrage de qualification pour les séries

Meilleurs pointeurs[modifier | modifier le code]

Cette section présente les meilleurs pointeurs de la saison régulière[2].

Statistiques des meilleurs pointeurs
Clt Joueur Équipe PJ B A Pts
1 Jori Lehterä Tappara Tampere 57 19 50 69
2 Juha-Pekka Hytönen JYP Jyväskylä 56 22 32 54
3 Pavel Rosa Kärpät Oulu 45 19 32 51
4 Justin Morrison Lukko Rauma 50 18 33 51
5 Jukka Hentunen Jokerit Helsinki 58 28 22 50
6 Marko Kivenmäki Ässät Pori 58 16 34 50
7 Jonas Enlund Tappara Tampere 58 28 21 49
8 Juhamatti Aaltonen Pelicans Lahti 58 28 21 49
9 Ilari Filppula TPS Turku 58 12 37 49
10 Ville Vahalahti TPS Turku 57 21 26 47

Meilleurs gardiens de but[modifier | modifier le code]

Cette section présente les meilleurs gardiens de la saison régulière, classés en fonction du pourcentage d'arrêts et ayant joué un minimum de 25 matchs[3].

Statistiques des meilleurs gardiens
Clt Joueur Équipe PJ Bl % Arr
1 Jussi Rynnäs Ässät Pori 31 2 92,92 %
2 Pekka Tuokkola JYP Jyväskylä 32 2 92,31 %
3 Atte Engren TPS Turku 35 2 92,09 %
4 Mikael Tellqvist Lukko Rauma 26 0 91,9 %
5 Iiro Tarkki Espoo Blues 54 2 91,85 %

Jussi Rynnäs, qui joue sa première saison dans la SM-liiga, termine en tête du classement avec presque 93 % d'arrêts.

Séries éliminatoires[modifier | modifier le code]

Les matchs de barrage se jouent au meilleur des trois rencontres puis tous les autres se jouent au meilleur des 7 rencontres à l'exception du match pour la troisième place qui se joue en une seule rencontre.

  Barrages Quarts de finale Demi-finales Finale
                                     
        
  1  JYP Jyväskylä 4  
    9  Kärpät Oulu 3  
8  Espoo Blues 1
9  Kärpät Oulu 2  
  1  JYP Jyväskylä 2  
  6  TPS Turku 4  
        
        
  6  TPS Turku 4
    3  Lukko Rauma 0  
      
        
  6  TPS Turku 4
  5  HPK Hämeenlinna 1
        
        
  4  HIFK Helsinki 2
    5  HPK Hämeenlinna 4  
      
        
  5  HPK Hämeenlinna 4  
  2  KalPa Kuopio 2     Troisième place
7  Tappara Tampere 2  
10  Jokerit Helsinki 1  
  2  KalPa Kuopio 4 1  JYP Jyväskylä 1
    7  Tappara Tampere 2   2  KalPa Kuopio 0
      

Le TPS Turku, 6e de la saison régulière, et le HPK Hämeenlinna, 5e, parviennent à la finale des séries éliminatoires en éliminant en quart de finale puis en demi-finale des équipes mieux classées qu'eux. Le TPS élimine successivement le Lukko Rauma, 3{{}} puis le champion en titre, le JYP Jyväskylä. Le HPK Hämeenlinna élimine quant à lui le HIFK Helsinki, 4e puis le dauphin du JYP Jyväskylä, le KalPa Kuopio. En finale, c'est encore une fois l'équipe la moins bien classée qui gagne, le TPS Turku remportant ainsi le 11e titre de son histoire[4].

Match de barrage[modifier | modifier le code]

Le match de barrage se joue au meilleur des sept rencontres

mardi 30 mars 2010 Ilves Tampere 3-1
0-0, 2-0, 1-1
Jokipojat Joensuu
4 321 spectateurs


jeudi 1 avril 2010 Jokipojat Joensuu 4-5
1-2, 3-3, 0-0
Ilves Tampere
4 013 spectateurs


vendredi 2 avril 2010 Ilves Tampere 4-1
1-0, 2-0, 1-1
Jokipojat Joensuu
4 751 spectateurs


mardi 6 avril 2010 Jokipojat Joensuu 2-1
1-0, 0-0, 1-1
Ilves Tampere
2 432 spectateurs


jeudi 8 avril 2010 Ilves Tampere 4-2
2-1, 1-1, 1-0
Jokipojat Joensuu
3 033 spectateurs


Contrairement à la saison précédente, l'équipe classée dernière de la saison régulière de la SM-liiga est directement confrontée à l'équipe ayant remporté les séries éliminatoires de la Mestis ; mais comme en 2009, c'est encore l'équipe de SM-liiga qui remporte la série et conserve sa place dans l'élite finlandaise.

Trophées et récompenses[modifier | modifier le code]

Kanada-malja :
Champion de Finlande
TPS Turku
Kultainen kypärä :
Meilleur joueur élu par ses pairs
Jori Lehterä (Tappara Tampere)
Trophée Kalevi Numminen :
Meilleur entraîneur
Kai Suikkanen (TPS)
Trophée Jarmo Wasama :
Meilleur joueur recrue
Mikael Granlund (HIFK)
Trophée Matti Keinonen :
Meilleur différentiel +/-
Harri Tikkanen (Lukko Rauma)
Trophée Raimo Kilpiö :
Joueur le plus fair-play
Mikael Granlund (HIFK)
Trophée Urpo Ylönen :
Meilleur gardien de but
Atte Engren (TPS)
Trophée Pekka Rautakallio :
Meilleur défenseur
Lee Sweatt (TPS)
Trophée Aarne Honkavaara :
Meilleur buteur
Jukka Hentunen (Jokerit)
Trophée Veli-Pekka Ketola :
Meilleur pointeur
Jori Lehterä (Tappara Tampere)
Trophée Lasse Oksanen :
Meilleur joueur de la saison régulière
Jori Lehterä (Tappara Tampere)
Trophée Jari Kurri :
Meilleur joueur des séries éliminatoires
Ilari Filppula (TPS)

Mestis[modifier | modifier le code]

Les douze équipes jouent chacune un total de 45 matchs lors de la saison régulière répartis en quatre confrontations directes avec chacune des autres équipes, deux à domicile et deux à l'extérieur, et un match contre l'équipe de Finlande junior qui prépare le championnat du monde. Cette dernière n'apparaît pas dans le classement final mais les résultats enregistrés contre elle comptent pour toutes les autres équipes. À l'issue de la saison régulière, les huit meilleures équipes participent aux séries. Le vainqueur de ces séries remporte le titre de champion de la Mestis et rencontre le dernier de la SM-liiga dans un match au meilleur des sept rencontre pour l'accession à la SM-liiga.

Les deux dernières équipes de la saison régulières disputent une poule de maintien contre les deux meilleures équipes de la Suomi-sarja.

La saison régulière est remportée par le KooKoo Kouvola ; le Rovaniemen Kiekko-79 qui jouait dans la Suomi-sarja la saison précédente termine dernier[10].

Saison régulière[modifier | modifier le code]

Classement
Clt Équipe PJ  V  VP  D  DP BP BC Diff Pts
1 KooKoo Kouvola 45 24 5 11 5 156 120 +36 87
2 Jokipojat Joensuu 45 23 5 12 5 173 128 +45 84
3 Lempäälän Kisa 45 20 9 15 1 151 124 +27 79
4 Sport Vaasa 45 22 3 16 4 152 120 +32 76
5 D Team 45 21 4 15 5 153 137 +16 76
6 TuTo Turku 45 21 3 16 5 153 145 +8 74
7 Kiekko-Vantaa 45 21 2 17 5 141 141 0 72
8 Jukurit Mikkeli 45 18 4 18 5 127 128 -1 67
9 Hokki Kajaani 45 18 4 18 5 133 146 -13 67
10 SaPKo Savonlinna 45 15 4 22 4 129 158 -29 57
11 Heinolan Kiekko 45 10 2 27 6 122 164 -42 40
12 Rovaniemen Kiekko-79 45 8 5 31 1 117 191 -74 35
  •      Qualifié pour les séries éliminatoires
  •      Poule de maintien

Séries éliminatoires[modifier | modifier le code]

Tous les matchs se jouent au meilleur des 5 rencontres à l'exception du match pour la troisième place qui se joue en une seule rencontre.

Quarts de finale Demi-finales Finale
             
 KooKoo Kouvola  3
 Jukurit Mikkeli  1  
 KooKoo Kouvola  2
 
   D Team  3  
 D Team  3
 Sport Vaasa  1  
 D Team  0
 
   Jokipojat Joensuu  3
 Lempäälän Kisa  3
 
 TuTo Turku  1  
 Lempäälän Kisa  0
  Troisième place
   Jokipojat Joensuu  3  
 Kiekko-Vantaa  0  
 Jokipojat Joensuu  3    KooKoo Kouvola  4
 Lempäälän Kisa  2

Le KooKoo Kouvola, vainqueur de la saison régulière, est éliminé en demi-finale par la D Team ; le Jokipojat Joensuu, deuxième de la saison, en profite et remporte les séries en battant la D Team en 3 matchs[11].

Poule de maintien[modifier | modifier le code]

Classement
Clt Équipe PJ  V  VP  D  DP BP BC Diff Pts
1 K-Laser 7 4 0 1 2 27 26 +1 14
2 Heinolan Kiekko 6[12] 4 0 2 0 26 15 +11 12
3 Rovaniemen Kiekko-79 7 3 1 3 0 33 25 +8 11
4 KJT TuusKi 6[12] 0 1 5 0 13 33 -20 2
  •      Saison 2010-2011 dans la Mestis
  •      Saison 2010-2011 dans la Suomi-sarja

Le K-Laser gagne sa place en Mestis en remportant la poule, le Heinolan Kiekko se maintient alors que le Rovaniemen Kiekko-79 descend en division inférieure[13].

Suomi-sarja[modifier | modifier le code]

Déroulement[modifier | modifier le code]

La Suomi-sarja, 3e division finlandaise, est organisée en quatre groupes de six équipes qui disputent chacune vingt matchs lors de la première phase. À l'issue de ces vingt matchs, les premiers de chaque groupe sont directement qualifiés pour le groupe d'accession à la Mestis. Le deuxième de chaque groupe rencontre le troisième du même groupe au meilleur des 3 matchs[14] pour définir qui intègre également cette compétition ; le perdant dispute quant à lui la deuxième phase dans les groupes de maintien avec les 12 autres équipes.

Première phase[modifier | modifier le code]

Phase de groupes[modifier | modifier le code]

Groupe 1
Clt Équipe PJ  V  VP  D  DP BP BC Diff Pts
1 K-Laser 20 16 1 3 0 141 46 +95 50
2 JHT 20 13 1 6 0 130 66 +64 41
3 Raahe-K 20 12 0 6 2 91 76 +15 38
4 TIHC 20 10 0 10 0 90 92 -2 21
5 Jeppis 20 6 1 12 1 77 90 -13 21
6 Et-Po 72 20 0 0 20 0 37 196 -159 0
  •      Directement qualifié pour le groupe d'accession
  •      Barrage pour la deuxième place qualificative

Le K-Laser est directement qualifié pour le groupe d'accession, le JHT et le Raahe-K se rencontrent pour la deuxième place qualificative[15]. Le Et-Po 72 perd tous ses matchs dans le temps réglementaire et ne marque aucun point ; l'équipe encaisse une moyenne de près de 10 buts par match, sa plus grosse défaite étant enregistrée le 1er novembre sur le score de 18-1 contre le K-Laser.

Groupe 2
Clt Équipe PJ  V  VP  D  DP BP BC Diff Pts
1 KOOVEE 20 19 0 1 0 136 49 +87 57
2 S-Kiekko 20 13 0 6 1 96 73 +23 40
3 Red Ducks 20 9 1 9 1 81 70 +11 30
4 VT-HT 20 5 3 11 1 78 103 -25 22
5 NoPy 20 5 1 13 1 78 126 -48 18
6 HC Eagles 20 4 0 15 1 63 111 -48 13
  •      Directement qualifié pour le groupe d'accession
  •      Barrage pour la deuxième place qualificative

Le KOOVEE est directement qualifié pour le groupe d'accession, le S-Kiekko et les Red Ducks se rencontrent pour la deuxième place qualificative[16].

Groupe 3
Clt Équipe PJ  V  VP  D  DP BP BC Diff Pts
1 KJT TuusKi 20 13 2 3 2 86 46 +40 45
2 VG-62 20 12 4 3 1 115 77 +38 45
3 HCK 20 9 2 7 2 99 80 +19 33
4 Ankat 20 6 0 9 5 84 104 -20 23
5 FPS 20 5 3 12 0 68 90 -22 21
6 LLuja 20 3 1 14 2 65 120 -55 13
  •      Directement qualifié pour le groupe d'accession
  •      Barrage pour la deuxième place qualificative

Le KJT TuusKi est directement qualifié pour le groupe d'accession, le VG-62 et le HCK se rencontrent pour la deuxième place qualificative[17].

Groupe 4
Clt Équipe PJ  V  VP  D  DP BP BC Diff Pts
1 Ketterä 20 12 2 5 1 84 57 +27 41
2 Titaanit 20 10 3 6 1 81 57 +24 37
3 Hunters 20 8 2 7 3 68 66 +2 31
4 HC KSNK 20 7 1 9 3 69 72 -3 26
5 OKK 20 6 2 9 3 64 92 -28 25
6 Hurtat 20 4 3 11 2 66 88 -22 20
  •      Directement qualifié pour le groupe d'accession
  •      Barrage pour la deuxième place qualificative

Le Ketterä est directement qualifié pour le groupe d'accession, le Titaanit et les Hunters se rencontrent pour la deuxième place qualificative[18].

Barrages[modifier | modifier le code]

  • JHT - Red Ducks : 1-2 (3-1 ; 3-4 ; 7-8)
  • S-Kiekko - Raahe-K : 0-2 (0-2 ; 4-5)
  • VG-62 - Hunters : 2-0 (7-3 ; 6-2)
  • Titaanit - HCK : 0-2 (5-7 ; 2-3)

Deuxième phase[modifier | modifier le code]

Groupe d'accession à la Mestis[modifier | modifier le code]

Classement
Clt Équipe PJ  V  VP  D  DP BP BC Diff Pts
1 K-Laser 14 12 0 1 1 80 42 +38 37
2 KJT TuusKi 14 11 1 2 0 66 41 +25 35
3 KOOVEE 14 6 4 4 0 81 60 +21 26
4 Ketterä 14 6 0 8 0 67 63 +4 18
5 VG-62 14 6 0 8 0 52 69 -17 18
6 Raahe-K 14 3 1 8 2 53 77 -24 13
7 HCK 14 3 0 9 2 58 81 -23 11
8 Red Ducks 14 3 0 10 1 48 72 -24 10
  •      Champion de la Suomi-sarja
  •      Accède à la Mestis

Le K-Laser remporte le championnat[19] et se qualifie pour le barrage d'accès à la Mestis en compagnie du KJT TuusKi.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fi) Résultats de la saison régulière sur le site de la SM-liiga.
  2. (fi) Classement des meilleurs pointeurs de la saison sur le site officiel de la SM-liiga.
  3. (fi) Classement des gardiens de but en fonction de leur pourcentage d'arrêt sur le site officiel de la SM-liiga.
  4. (fi) Résultats des play-offs sur le site officiel de la SM-liiga.
  5. (fi) « Ilves 3-1 Jokipojat », sur www.sm-liiga.fi (consulté le 17 mars 2013)
  6. (fi) « Jokipojat 4-5 Ilves », sur www.sm-liiga.fi (consulté le 17 mars 2013)
  7. (fi) « Ilves 4-1 Jokipojat », sur www.sm-liiga.fi (consulté le 17 mars 2013)
  8. (fi) « Jokipojat 2-1 Ilves », sur www.sm-liiga.fi (consulté le 17 mars 2013)
  9. (fi) « Ilves 4-2 Jokipojat », sur www.sm-liiga.fi (consulté le 17 mars 2013)
  10. (fi) Classement de la saison régulière sur le site officiel de la Mestis.
  11. (fi) Résultats des séries sur le site officiel de la Mestis.
  12. a et b Le dernier match entre le Heinolan Kiekko et le KJT TuusKi n'influant plus sur la montée ou la descente n'est pas disputé.
  13. (fi) Classement de la poule de maintien sur le site officiel de la Mestis.
  14. Le vainqueur d'une rencontre au meilleur des 3 matchs est l'équipe qui gagne deux matchs la première.
  15. (fi) Classement du groupe 1 sur le site http://www.finhockey.fi/.
  16. (fi) Classement du groupe 2 sur le site http://www.finhockey.fi/.
  17. (fi) Classement du groupe 3 sur le site http://www.finhockey.fi/.
  18. (fi) Classement du groupe 4 sur le site http://www.finhockey.fi/.
  19. (fi) Résultat de la deuxième phase sur le site http://www.finhockey.fi.

Voir aussi[modifier | modifier le code]