Championnat de Finlande de hockey sur glace 2004-2005

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Saison 2004-05

SM-liiga
Vainqueur Kärpät Oulu
Nombre d'équipes 13 (division élite)
Nombre de matchs 56 (saison régulière)
Mestis
Vainqueur KalPa Kuopio
Nombre d'équipes 12
Nombre de matchs 44 (saison régulière)
Équipe promue
(SM-liiga)
KalPa Kuopio
Suomi-Sarja
Vainqueur RoKi-79 Rovaniemi (nord)
Heinolan Kiekko (sud)
Nombre d'équipes 8 (nord)
10 (sud)
Nombre de matchs 34 (nord)
38 (sud)
Équipes reléguées
(II divisioona)
Kiekko-Oulu
Lauttakylän Luja

La saison 2004-2005 est la trentième saison de la SM-Liiga. La saison régulière a débuté le 16 septembre 2004 et s'est conclue le 9 mars 2005 sur la victoire du Kärpät Oulu.

En finale des séries éliminatoires, le Kärpät Oulu remporte son deuxième titre consécutif en battant le Jokerit Helsinki 3 matchs à 1[1].

Déroulement[modifier | modifier le code]

Les treize équipes de la division élite jouent chacune un total de 56 matchs lors de la saison régulière répartis en quatre confrontations directes avec chacune des autres équipes, deux à domicile et deux à l'extérieur et huit matchs « bonus ». Ces matchs « bonus » sont disputés au sein de trois groupes pour engendrer un attrait supplémentaire en ajoutant notamment des derbys entre les deux clubs d'Helsinki ou encore ceux de Tampere. À l'issue de la saison régulière, les six meilleures équipes sont directement qualifiées pour les séries, les quatre suivantes jouent pour les deux dernières places des playoffs lors de matchs de barrage au meilleur des trois rencontres. La SM-liiga n'est plus une ligue fermée[2] cette saison et le meilleur club de la Mestis se voit offrir une place dans la SM-liiga qui passe à quatorze clubs en 2005-06. Les matchs ne se terminent plus par un match nul, un tir de fusillade départageant les équipes en cas d'égalité après le temps réglementaire puis une prolongation de 5 minutes.

Saison régulière[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Classement[modifier | modifier le code]

Équipe PJ V VP DP D BP BC Diff Pts
1 Kärpät Oulu 56 35 5 6 10 190 122 +68 121
2 Jokerit Helsinki 56 34 4 3 15 163 96 +67 113
3 HPK Hämeenlinna 56 24 17 2 13 196 128 +68 108
4 HIFK Helsinki 56 29 5 7 15 162 116 +46 102
5 Lukko Rauma 56 28 4 6 18 152 130 +22 98
6 TPS Turku 56 22 8 10 16 146 142 +4 92
7 Ilves Tampere 56 22 6 8 20 164 179 -15 86
8 JYP Jyväskylä 56 23 2 7 24 147 148 -1 80
9 Tappara Tampere 56 17 8 6 25 151 172 -21 73
10 Ässät Pori 56 15 8 6 27 140 178 -38 67
11 Blues Espoo 56 15 5 6 30 139 159 -20 61
12 SaiPa Lappeenranta 56 11 7 5 33 145 195 -50 52
13 Pelicans Lahti 56 7 3 10 36 100 230 -130 37

Meilleurs pointeurs[modifier | modifier le code]

Steve Kariya, attaquant de l'Ilves Tampere, ici sous les couleurs du Frölunda HC.

Cette section présente les meilleurs pointeurs de la saison régulière.

# Joueur Équipe PJ B A Pts
1 Steve Kariya Ilves Tampere 55 24 35 59
2 Pasi Saarela Lukko Rauma 56 31 24 55
3 Kimmo Kuhta HIFK Helsinki 56 29 20 49
4 Kai Nurminen TPS Turku 54 25 24 49
5 Frank Banham SaiPa Lappeenranta 56 24 25 49
6 Jussi Jokinen Kärpät Oulu 56 23 24 47
7 Jarkko Immonen JYP Jyväskylä 54 19 28 47
8 Glen Metropolit Jokerit Helsinki 51 16 31 47
9 Hannes Hyvönen Ilves Tampere 36 27 18 45
10 Ladislav Kohn Blues Espoo 56 17 28 45

Meilleurs gardiens de but[modifier | modifier le code]

Timothy Thomas, gardien du Jokerit Helsinki ici sous les couleurs des Bruins de Boston.

Cette section présente les meilleurs gardiens de la saison régulière, classés en fonction du pourcentage d'arrêts.

# Gardien Équipe PJ BL  %Arr
1 Timothy Thomas Jokerit Helsinki 54 15 94,09 %
2 Dwayne Roloson Lukko Rauma 34 4 93,07 %
3 Mika Noronen HPK Hämeenlinna 27 1 92,70 %
4 Niklas Bäckström Kärpät Oulu 47 7 92,65 %
5 Jan Lundell HIFK Helsinki 23 1 92,54 %

Séries éliminatoires[modifier | modifier le code]

Barrages[modifier | modifier le code]

Au meilleur des trois matchs.

  • Ilves Tampere 2-0 Ässät Pori (3-1, 4-1)
  • JYP Jyväskylä 1-2 Tappara Tampere (6-4, 0-1, 0-4)

Tableau final[modifier | modifier le code]

Les joueurs du Kärpät Oulu célèbrent la victoire du lors du 4e match de la finale.

Les quarts de finale se jouent au meilleur des 7 rencontres puis les demi-finales et la finale se jouent au meilleur des 5 matchs.
Le match pour la troisième place se joue en une seule rencontre.

Quarts de finale Demi-finales Finale
             
 Kärpät Oulu  4
 Tappara Tampere  1  
 Kärpät Oulu  4
 
   Lukko Rauma  0  
 HIFK Helsinki  1
 Lukko Rauma  4  
 Kärpät Oulu  3
 
   Jokerit Helsinki  1
 Jokerit Helsinki  4
 
 Ilves Tampere  1  
 Jokerit Helsinki  3
  Troisième place
   HPK Hämeenlinna  0  
 HPK Hämeenlinna  4  
 TPS Turku  2    HPK Hämeenlinna  1
 Lukko Rauma  0

Trophées et récompenses[modifier | modifier le code]

Kanada-malja :
Champion de Finlande
Kärpät Oulu
Kultainen kypärä :
Meilleur joueur élu par ses pairs
Timothy Thomas (Jokerit Helsinki)
Trophée Kalevi Numminen :
Meilleur entraîneur
Kari Jalonen (Kärpät Oulu)
Trophée Jarmo Wasama :
Meilleur joueur recrue
Simo Vidgren (Ilves Tampere)
Trophée Matti Keinonen :
Meilleur ratio +/-
Jukka Voutilainen (HPK Hämeenlinna)
Trophée Raimo Kilpiö :
Joueur le plus fair-play
Jani Rita (HPK Hämeenlinna)
Trophée Urpo Ylönen :
Meilleur gardien de but
Niklas Bäckström (Kärpät Oulu)
Trophée Pekka Rautakallio :
Meilleur défenseur
Ilkka Mikkola (Kärpät Oulu)
Trophée Aarne Honkavaara :
Meilleur buteur
Pasi Saarela (Lukko Rauma)
Trophée Veli-Pekka Ketola :
Meilleur pointeur
Steve Kariya (Ilves Tampere)
Trophée Lasse Oksanen :
Meilleur joueur de la saison régulière
Timothy Thomas (Jokerit Helsinki)
Trophée Jari Kurri :
Meilleur joueur des séries éliminatoires
Niklas Bäckström (Kärpät Oulu)

Mestis[modifier | modifier le code]

  • Le KalPa Kuopio, gagnant de la saison régulière et vainqueur des séries éliminatoires pour la deuxième année consécutive est promu en SM-liiga pour la saison suivante.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Résumé complet de la saison sur le site http://hockeyarchives.info.
  2. Une ligue est dite « fermée » lorsqu'il n'existe aucun système de promotion/relégation avec les divisions inférieures.

Voir aussi[modifier | modifier le code]