Château de Steinhöfel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château de Steinhöfel
Image illustrative de l'article Château de Steinhöfel
Vue du château de Steinhöfel
Nom local Schloss Steinhöfel
Période ou style Néoclassique
Début construction Environ 1730
Propriétaire initial Famille seigneuriale des Wullfen
Propriétaire actuel État de Brandebourg
Destination actuelle Hôtel de luxe
Site web www.schloss-steinhoefel.de
Coordonnées 52° 23′ 50″ N 14° 09′ 57″ E / 52.397311, 14.16592252° 23′ 50″ Nord 14° 09′ 57″ Est / 52.397311, 14.165922  
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land (Allemagne) Brandebourg
Localité Steinhöfel

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

(Voir situation sur carte : Allemagne)
Château de Steinhöfel

Le château de Steinhöfel (Schloß Steinhöfel) est un château néoclassique avec une base baroque situé dans la commune d'Allemagne de Steinhöfel, de l'arrondissement d'Oder-Spree (Brandebourg). Avec son parc à l'anglaise, dessiné probablement par Johann August Eyserbeck, c'est le château l'un des plus beaux de la région.

Histoire[modifier | modifier le code]

C'est autour de 1730 que la famille seigneuriale des Wullfen, qui détient l'endroit depuis 1400 environ, fait construire un manoir baroque, base du château actuel. Le roi Frédéric le Grand s'y cantonne avec ses officiers en 1759 en pleine guerre de Sept Ans, pour reprendre des forces avant la bataille de Kunersdorf. Le château est vendu en 1774 avec ses terres pour 65 000 thalers, somme considérable à l'époque, au baron et conseiller d'État Joachim Christian von Blumenthal (1720-1800). Celui-ci le revend en 1790 avec le village et ses terres agricoles au maréchal de la Cour (Oberhofmarschall) Valentin von Massow (1752-1817) qui décide de le faire reconstruire en grande partie. Il est alors membre de l'académie des beaux-arts de Prusse et sera plus tard surintendant des châteaux et jardins de la Couronne. Il reçoit la visite du Kronprinz, futur roi Frédéric-Guillaume III en 1794.

Le maréchal de La Cour fait appel en 1790 à David Gilly, architecte d'origine huguenote qui s'était fait connaître par ses travaux d'aménagement en Poméranie. Celui-ci modifie, avec le concours de son fils Friedrich, la structure du château qui devient un bâtiment imposant néoclassique avec deux grandes ailes de côté donnant sur le parc, et il reconstruit la façade d'honneur, avec fronton à la grecque et colonnade discrète. Il construit un pavillon de jardin à la chinoise et une grande bibliothèque. Le tout est terminé en 1795.

Façade donnant sur le parc

Le château est réaménagé entre 1820 et 1840, en partie selon les conseils de Karl Friedrich Schinkel. Theodor Fontane y est invité à séjourner en 1862. En 1880, on rajoute quelques éléments néobaroques, comme un avant-corps (Risalit) à trois pignons. La façade donnant sur le pont est décorée d'un balcon, tandis que les deux tours d'angle, crénelées dans le style romantique, sont agrémentées de bow-windows au rez-de-chaussée.

Le château a souffert des vicissitudes de l'histoire du XXe siècle. Il est vendu en 1930, en pleine crise économique, à un riche exploitant agricole, Rudolf Peine, et nationalisé en 1945 à l'arrivée du pouvoir soviétique. Les autorités municipales communistes de la république démocratique allemande l'attribuent à la commune. Les bâtiments abritent un jardin d'enfants, et les premières classes d'une école primaire, ainsi que de nombreux appartements. Il est restauré en partie en 1991 (notamment la bibliothèque), l'école est fermée et les derniers habitants partent en 1995. Le château est entièrement restauré en 2000.

Aujourd'hui le château de Steinhöfel est depuis 2002 un hôtel de luxe d'environ cinquante lits, appartenant à l'État de Brandebourg. Il fait partie des monuments historiques.

Source[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :