Château de Saint-Cyr

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château de Saint-Cyr
Image illustrative de l'article Château de Saint-Cyr
Donjon de Saint-Cyr
Période ou style Médiéval
Type Château fort
Début construction XIIe siècle
Propriétaire initial Girin de Rosset
Protection  Inscrit MH (1926)[1]
Coordonnées 45° 48′ 53″ N 4° 49′ 04″ E / 45.814722, 4.817778 ()45° 48′ 53″ Nord 4° 49′ 04″ Est / 45.814722, 4.817778 ()  
Pays Drapeau de la France France
Région Rhône-Alpes
Département Rhône
Commune Saint-Cyr-au-Mont-d'Or

Géolocalisation sur la carte : Grand Lyon

(Voir situation sur carte : Grand Lyon)
Château de Saint-Cyr

Géolocalisation sur la carte : Rhône

(Voir situation sur carte : Rhône)
Château de Saint-Cyr

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de Saint-Cyr

Le château de Saint-Cyr est un ancien château fort, fondé dans le 3e quart du XIIe siècle[2], reconstruit en 1210[2], dont les vestiges se dressent sur la commune de Saint-Cyr-au-Mont-d'Or dans le département du Rhône en région Rhône-Alpes.

La tour fait l’objet d’une inscription au titre des monument historique par arrêté du 18 février 1926[1].

Situation[modifier | modifier le code]

Le château de Saint-Cyr, dont il subsiste le donjon, est situé dans le département français du Rhône sur la commune de Saint-Cyr-au-Mont-d'Or, dominant le bourg.

Histoire[modifier | modifier le code]

Girin de Rosset ( -1154), sénéchal de l’Église de Lyon fait bâtir le château et la construction est complétée par Dalmace Morel ( -1185) puis reconstruit vers 1210 par l'archevêque de Lyon, Renaud II de Forez. Jusqu'à la Révolution, la place est tenue par un capitaine-châtelain qui représente le chapitre de Lyon. En 1305, le pape Clément V séjourne à Saint-Cyr. En 1367, le châtelain, Pierre Arlod de la Salle, reçoit 200 florins d'or.

Jusqu'en 1381, date à laquelle ils font fortifier leur église, les habitants du village voisin de Saint-Didier s'y réfugient moyennant l'obligation de venir faire le guet. En 1422, les Anglais et les Bourguignons pillent et brûlent le château.

Le dernier seigneur mansionnaire de Saint-Cyr est le chanoine de Pingon, de 1753 à 1790.

Description[modifier | modifier le code]

Le château date de la fin du XIIe siècle. Il se présentait sous la forme d'une enceinte quadrangulaire crénelée flanquée de tours. Le donjon carré, dressé du côté de l'attaque, est encore haut de 21 mètres ; au XVIIe siècle, comme il menaçait ruine, on le réduisit de 6 mètres. Une autre tour était encore visible en 1830.

L'ancienne chapelle castrale est devenue église paroissiale.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Château (ancien) », base Mérimée, ministère français de la Culture.
  2. a et b Charles-Laurent Salch, Dictionnaire des châteaux et des fortifications du Moyen Âge en France,‎ 1987, 1304 p. (ISBN 2865350703), p. 1020.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Saint-Cyr et les monts d'Or, par Th. Gabourd (Éditions Égé, 1968)
  • Châteaux et maisons bourgeoises dans le Rhône, par C. Pelletier (Horvath, 1980)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]