Centrale nucléaire de Greifswald

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Centrale nucléaire de Greifswald
Image illustrative de l'article Centrale nucléaire de Greifswald
Ancienne centrale nucléaire et port industriel de Lubmin
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Coordonnées 54° 08′ 26″ N 13° 39′ 52″ E / 54.1406, 13.664454° 08′ 26″ Nord 13° 39′ 52″ Est / 54.1406, 13.6644  
Année de construction 1967
Date de mise en service 12 juillet 1974
Statut À l'arrêt depuis 1995
Réacteurs
Production d’électricité
Divers

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

(Voir situation sur carte : Allemagne)
Centrale nucléaire de Greifswald

La centrale nucléaire de Greifswald, aussi appelée centrale nucléaire de Lubmin, était la plus grosse centrale nucléaire de l'ex-Allemagne de l'Est. Elle fut construite entre 1968 et 1979, le premier réacteur nucléaire ayant été mis en service en 1973. Les quatre réacteurs, qui appartenaient à la filière WWER-440/230, possédaient une puissance unitaire de 408 MW. Le projet de construire quatre nouveaux réacteurs de type WWER-440/213 n'a pas été réalisé, seul un réacteur fut construit et il n'a jamais été mis en service.

Suite à la réunification allemande, un débat s'est tenu sur la sécurité de la centrale, car les réacteurs étaient de conception soviétique. Les groupes écologistes et citoyens obtinrent la fin des essais du réacteur n°5, qui n'a jamais été mis en service commercial. La mise à l'arrêt définitif des réacteurs 1 à 4 a été réalisée en 1995, ce qui honora la centrale de Greifswald du titre de première centrale nucléaire définitivement arrêtée en Allemagne.

Des dix mille personnes qui travaillaient à la centrale lorsqu'elle fonctionnait, il reste environ mille employés chargés du démantèlement nucléaire des installations.

Accidents connus[modifier | modifier le code]

  • 7 décembre 1975 – Court-circuit sur le transformateur du réacteur n°1, entraînant un petit incendie qui détruisit l'alimentation de 5 pompes de refroidissement principales. Puisqu'il n'y avait que 6 pompes en tout, il aurait pu se produire une fusion du cœur si la dernière pompe n'avait pas refroidi le réacteur. L'intervention rapide des pompiers permit d'éteindre l'incendie et de rétablir provisoirement l'alimentation de toutes les pompes. L'incident ne fut révélé au public qu'en 1989, après la chute du Mur de Berlin. L'AIEA a classé l'incident au niveau 4 de l'échelle INES.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste des réacteurs nucléaires.