Centrale nucléaire Isar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Centrale nucléaire Isar
Image illustrative de l'article Centrale nucléaire Isar
Centrale nucléaire Isar
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Coordonnées 48° 36′ 20″ N 12° 17′ 35″ E / 48.6056, 12.293148° 36′ 20″ Nord 12° 17′ 35″ Est / 48.6056, 12.2931  
Opérateur E.ON
Année de construction 1971
Date de mise en service 21 mars 1979
Réacteurs
Type Konvoi
Réacteurs actifs 1 REP
Puissance nominale 1 475 MW
Production d’électricité
Divers

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

(Voir situation sur carte : Allemagne)
Centrale nucléaire Isar

La centrale nucléaire Isar porte le nom d'un affluent du Danube qui arrose Munich. Elle comporte deux tranches Isar 1 et Isar 2 construites en Basse Bavière (en allemand Niederbayern), à proximité de Landshut, dans la région de Essenbach et elle est la propriété de la compagnie E.ON.

Les deux tranches ont des techniques de conception différentes. La tranche n°1 a été définitivement arrêté en mai 2011 sur décision du ministère fédéral allemand pour l'environnement.

La tranche 1[modifier | modifier le code]

La tranche 1 est un réacteur REB réacteur à eau bouillante de puissance 912 MW électrique. Cette centrale se trouve à proximité d'une centrale hydraulique. Elle était exploitée par E.ON, jusqu'à ce que la décision politique allemande de sortie du nucléaire confirme sa fermeture définitive en mai 2011.

Incidents :

  • 1981: Arrêt à la suite du changement de matériel de conduite.
  • 1988: Explosions de gaz détonant dans le réacteur, l'origine est obscure, probablement la confusion.
  • 1991: Instabilité du réacteur qui conduisait à une coupure rapide du réacteur. L'origine est obscure. Des tests de stabilité du cœur du réacteur doivent être faits d'après les procédures normales.

Autres cas :

  • 2003 et 2006: En raison des vagues de chaleur en août 2003 et en juillet 2006, la production devait être réduite sur la tranche Isar 1 pour ne pas faire monter la température des rejets dans l'Isar au-dessus de 25 °C.

La tranche 2[modifier | modifier le code]

La tranche 2 comprend un réacteur REP (réacteur à eau pressurisée) du type Konvoi de puissance 1475 MW électrique. Elle est exploitée par un consortium (75 % pour E.ON, 25 % pour la ville de Munich). Cette tranche mise sur le réseau en 1988 a connu 17 pannes mineures de 1998 à 2005 et elle n'a connu aucun incident sérieux avec rejet radioactif.

Selon la décision politique allemande de sortie du nucléaire, cette tranche doit être exploitée jusqu'en 2020.

Incidents[modifier | modifier le code]

Le 30 mars 1988, un mirage F1 s'est écrasé dans une forêt à seulement 2 km au sud de la centrale. Le pilote est mort sur le coup, et l'incident a provoqué un débat sur la sécurité des centrales nucléaires en cas de chute d'avion[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Der Spiegel (13526758) "Es riecht nach Krieg" (ça sent la guerre) - 1988 - n°14

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article détaillé : Liste des accidents nucléaires.
Article détaillé : Liste des réacteurs nucléaires.