Cap Finisterre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Finisterre.
Cap Finisterre
Image illustrative de l'article Cap Finisterre
Localisation
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Communauté autonome Galice Galice
Coordonnées 42° 53′ 39″ N 9° 16′ 16″ O / 42.894076, -9.27108842° 53′ 39″ Nord 9° 16′ 16″ Ouest / 42.894076, -9.271088  
Océan Océan Atlantique

Géolocalisation sur la carte : Galice

(Voir situation sur carte : Galice)
Cap Finisterre

Géolocalisation sur la carte : Espagne

(Voir situation sur carte : Espagne)
Cap Finisterre

Géolocalisation sur la carte : Europe

(Voir situation sur carte : Europe)
Cap Finisterre

Le cap Finisterre (Cabo Fisterra en galicien) est un promontoire de granite d’une hauteur de 600 m, situé dans la province de La Corogne à l’ouest de la Galice en Espagne, au nord-ouest de la péninsule Ibérique.

C'est le point (42° 55′ 28″ N 9° 17′ 29″ O / 42.92444, -9.29139) le plus occidental d’Espagne continentale, mais pas le plus occidental d’Europe continentale. Le point le plus occidental d’Europe est situé au Portugal : Cabo da Roca, au nord de Lisbonne (38° 46′ 48″ N 9° 30′ 02″ O / 38.78, -9.50056)

Histoire[modifier | modifier le code]

À l'époque protohistorique, c'était le territoire du peuple celte (Artabres).

Le Cap Finisterre a été le théâtre de quatre batailles :

  • une bataille en 1509 entre les portugais et les Français
  • deux batailles en mai puis octobre 1747 entre les anglais et les français (guerre de Succession d'Autriche)
  • une bataille en 1805, entre les britanniques et les franco-espagnols (Troisième Coalition), appelée bataille navale des Quinze-Vingt"

Le phare[modifier | modifier le code]

Le phare a été construit en 1853. La tour mesure 17 mètres et la portée de sa lampe, située à 143 mètres au-dessus du niveau de la mer, atteint plus de 30 miles nautiques. La tour, faite de pierre, est de base octogonale et se termine sur une corniche qui soutient le balcon. Le haut de la tour est un dôme polygonal contenant la lampe.

Le constant brouillard d'hiver a nécessité l'ajout d'une sirène en 1888, destinée à avertir les marins du danger.

Pourtant, le Cap Finisterre a été le théâtre de naufrages, comme en 1870, lorsque le Capitan Monitor a coulé en emportant 482 personnes de son équipage dans l'accident le plus dramatique de cette côte appelée « la côte de la mort ».

Pèlerinage[modifier | modifier le code]

Le cap Finisterre est la destination finale pour de nombreux pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle. Situé à environ 90 km de la cathédrale, il est le théâtre d’une récente tradition chez les pèlerins : brûler leurs vêtements ou leurs chaussures, ou plus simplement de laisser ces dernières en offrande, à la tombée du jour.

L’origine de cet ajout au pèlerinage est incertaine, néanmoins les spécialistes imaginent une origine pré-chrétienne vraisemblablement associée au statut de « fin du monde connu » de ce lieu. La tradition s’est perpétuée du Moyen Âge jusqu’à nos jours.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]