Campagne des terres vierges

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La campagne des « Terres vierges » est un projet de mise en culture des steppes du Kazakhstan (ainsi que de Sibérie, du sud de la région de l'Oural et du nord du Caucase).

Le projet remonte à la fin des années 1920, mais ne fut réellement mis en œuvre par le comité central du PCUS qu'en 1953-1954, sous la présidence de Nikita Khrouchtchev. Entre 1953 et 1958, la surface cultivée en Union soviétique passa de 9,7 à 28,7 millions d'hectares, la récolte annuelle de 332 à 1 343 millions de livres. Y participèrent, entre autres, 250 000 membres des Jeunesses communistes, 23 000 soldats et quantité de volontaires.

Les conséquences en termes de modernisation des infrastructures, de l'urbanisme et de l'industrie furent certes très positives, mais l'érosion des sols causée par les vents violents du nord du Kazakhstan réduisit à néant une grande partie de l'effort en emportant la couche fertile de territoires immenses.

La ville de Tselinograd (du russe, целина (tselina) = terres vierges et град (grad) = ville), qui est aujourd'hui la capitale de la république du Kazakhstan sous le nom d'Astana, a été développée à l'époque comme centre urbain principal d'appui de cette campagne.