Bidens tripartita

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chanvre d'eau.

Le bident tripartite ou bident à feuilles tripartites (Bidens tripartita) est une plante herbacée de la famille des Asteraceae. C'est une espèce commune dans les lieux humides d'Europe et d'Asie occidentale. Elle est aussi quelquefois appelée chanvre d'eau.

Historique et dénomination[modifier | modifier le code]

L'espèce Bidens tripartita a été décrite par le naturaliste suédois Carl von Linné en 1753[1].

Le nom générique, bident, du latin bidens se réfère à la constitution des fruits qui comportent généralement deux arêtes à leur sommet. Le nom spécifique, tripartita, rappelle la forme des feuilles généralement divisées en trois.

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

  • bident à feuilles tripartites ou bident tripartite[2]
  • chanvre d'eau ou chanvre aquatique (Ces dénomination sont communes à plusieurs espèces)
  • cornuet
  • eupatoire bâtarde [3].

Description[modifier | modifier le code]

Le bident tripartite est une plante herbacée annuelle pouvant atteindre 80 centimètres de haut. Le système racinaire est du type pivotant.

Les feuilles, glabres, opposées, sont toutes dentées et plus ou moins divisées, généralement en trois lobes, parfois cinq, voire en folioles distinctes. Les pétioles sont très courts et ailés.

Les inflorescences sont des capitules dressés, de 10 à 20 mm de diamètre, regroupant des fleurons tubulaires de couleur jaune. L'involucre comporte des bractées vertes étalées débordant largement du capitule. Les capitules sont eux-mêmes regroupés en inflorescence ramifiée de type dichotomique, formant une cyme bipare. La floraison a lieu de juin à octobre.

Les fruits sont des akènes de 5 à 6 mm de long, munis de deux ou trois arêtes au sommet. Ces arêtes barbues s'accrochent facilement aux poils des mammifères, assurant ainsi leur dispersion (Epizoochorie).

Distribution et habitat[modifier | modifier le code]

Le bident tripartite est originaire des régions tempérées de l'ancien monde : Europe, Afrique du Nord et Asie. On le rencontre dans la plupart des pays d'Europe, de la Finlande au Portugal et des îles britanniques à l'Ukraine. En Asie on le trouve depuis le Moyen-Orient et l'Asie centrale jusqu'en Extrême-Orient (Chine, Japon), ainsi que dans le sous-continent indien.

L'espèce s'est naturalisée dans les autres continents.

C'est une espèce de plaine, préférant les sols humides. C'est l'espèce dominante, en compagnie d'autre Bidens, du Bidention tripartitae, groupement végétal présent sur les rives des cours d'eau et des étangs dans des sols alluviaux riches en limons et en nitrates.

Liste des sous-espèces, formes et variétés[modifier | modifier le code]

Selon Catalogue of Life (8 décembre 2014)[4] :

  • forme Bidens pilosa f. dondiifolia
  • forme Bidens pilosa f. pilosa
  • forme Bidens pilosa f. radiata
  • forme Bidens pilosa f. scandicina
  • variété Bidens pilosa var. alausensis
  • variété Bidens pilosa var. apiifolia
  • variété Bidens pilosa var. pilosa


Selon The Plant List (8 décembre 2014)[5] :

  • sous-espèce Bidens tripartita subsp. bullatus (L.) Rouy
  • variété Bidens tripartita var. repens (D.Don) Sherff


Selon Tropicos (8 décembre 2014)[6] (Attention liste brute contenant possiblement des synonymes) :

  • variété Bidens tripartita var. cernuifolia Sherff
  • variété Bidens tripartita var. fallax Warnst.
  • variété Bidens tripartita var. heterodoxa Fernald
  • variété Bidens tripartita var. hirta (Jord.) Sherff
  • variété Bidens tripartita var. indivisa DC. ex DC.
  • variété Bidens tripartita var. pinnatifida Turcz. ex DC.
  • variété Bidens tripartita var. quinqueloba Z.X. An
  • variété Bidens tripartita var. repens (D. Don) Sherff
  • variété Bidens tripartita var. shimadai (Hayata) Yamam.
  • variété Bidens tripartita var. tripartita

Utilisation[modifier | modifier le code]

C'est une espèce considérée comme une mauvaise herbe. Sa racine aurait été utilisée autrefois contre les morsures de scorpions.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Linnaeus, C. (1753) Species Plantarum, Tomus II: 831.
  2. Jean-Baptiste Noulet - 1837, Flore du bassin sous-pyrénéen p.348
  3. Henri Jean Antoine Rodet, Botanique agricole et médicale - p.358 1857
  4. Catalogue of Life, consulté le 8 décembre 2014
  5. The Plant List, consulté le 8 décembre 2014
  6. Tropicos, consulté le 8 décembre 2014

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :