Bataille de Mühldorf

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La bataille de Mühldorf, ou bataille d'Ampfing, eut lieu le 28 septembre 1322, près de Mühldorf, entre l'Autriche et le duché de Haute-Bavière. Les Bavarois étaient commandés par le roi Louis de Wittelsbach, alors que les Autrichiens étaient commandés par son cousin, l'anti-roi Frédéric le Bel.

Contexte[modifier | modifier le code]

Frédéric, encouragé par ses précédentes expéditions, décida de rejoindre ses alliés, l'évêque de Passau et l'archevêque de Salzbourg, à Mühldorf. Leurs armées se réunirent le 24 septembre 1322, à proximité de Mühldorf, sur la rivière Inn. Frédéric y attendait en outre l'arrivée de nouvelles troupes, dirigées par son frère Léopold.

Bataille[modifier | modifier le code]

Bataille de Mühldorf, 1322

La bataille ne se déroula pas comme prévu pour les Autrichiens. Les troupes de Léopold, attendues à Mühldorf, n'arrivèrent pas à temps. De son côté, Louis de Wittelsbach, qui avait signé une alliance avec Jean Ier de Bohême et le burgrave Frédéric IV de Nuremberg, pouvait compter sur une armée puissante. Le combat inégal tourna rapidement en faveur de Louis de Wittelsbach, qui fit un bon millier de prisonniers parmi les chevaliers autrichiens. Le duc Ferry IV de Lorraine, et Frédéric lui-même, furent fait prisonniers.

Même si Louis l'avait emporté sur le terrain, son titre royal resta contesté, par le frère de Frédéric, Léopold, mais aussi et surtout par le pape Jean XXII. Après trois années de négociations, Louis dut relâcher Frédéric et se réconcilier avec lui. Ni la maison de Wittelsbach, ni les Habsbourg purent défendre leurs revendications sur le titre royal, qui, après la mort de Louis, en 1347, passa de nouveau à Charles IV, de la Maison de Luxembourg.

La bataille de Mühldorf est aujourd'hui considérée comme l'une des dernières batailles ayant opposé des chevaliers sans armes à feu.