Baie de Guantánamo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Baie de Guantánamo
Carte de la baie de Guantánamo.
Carte de la baie de Guantánamo.
Géographie humaine
Pays côtiers Drapeau de Cuba Cuba
Drapeau des États-Unis États-Unis
Subdivisions
territoriales
Province de Santiago de Cuba
Base navale de la baie de Guantánamo
Géographie physique
Type Baie
Localisation Mer des Caraïbes, océan Atlantique
Coordonnées 19° 55′ 00″ N 75° 11′ 00″ O / 19.916667, -75.183333 ()19° 55′ 00″ Nord 75° 11′ 00″ Ouest / 19.916667, -75.183333 ()  

Géolocalisation sur la carte : Cuba

(Voir situation sur carte : Cuba)
Baie de Guantánamo

La baie de Guantánamo (en espagnol : Bahía de Guantánamo) est une baie profonde de la côte sud de Cuba, dans la mer des Caraïbes. La baie porte le nom de la ville de Guantánamo située à une quinzaine de kilomètres au nord-ouest et se trouve dans la province de Guantánamo (municipalité de Caimanera).

Géographie[modifier | modifier le code]

La baie de Guantánamo s'étend sur quelque 20 km en longueur et 9 km en largeur. La profondeur du canal d'entrée est de 22,5 m. La baie est entourée de collines abruptes, au nord-ouest de laquelle se trouve la ville de Guantánamo qui compte 200 000 habitants.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les États-Unis en assurent le contrôle depuis le traité américano-cubain de 1903, qui donne aux États-Unis un bail perpétuel, contre 4 085 dollars par an, sur l'entrée et la partie sud de la baie, cette zone ne pouvant être rétrocédée à Cuba qu'avec le consentement des deux parties. Depuis son arrivée au pouvoir, le régime castriste a toujours considéré la présence américaine comme illégale.

Au sud de la baie, se trouve la base navale américaine de la baie de Guantanamo, créée en 1898, après la guerre hispano-américaine. Elle a une superficie de 117,6 km2. Elle est répartie sur les deux côtés de l'entrée de la baie, interdisant à la ville tout accès direct à la mer. Depuis 2002, la base abrite le camp de Guantanamo, où les États-Unis détiennent, en dehors du système judiciaire américain, des personnes considérées comme des combattants irréguliers islamistes, capturées par l'armée américaine dans les différentes opérations qu'elle mène à l'étranger, principalement en Afghanistan, ainsi que de multiples personnes pouvant être une menace pour les États-Unis.

Galerie[modifier | modifier le code]

Référence[modifier | modifier le code]