Guantánamo (ville)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Guantánamo.
Guantánamo
Administration
Pays Drapeau de Cuba Cuba
Province Guantánamo
Géographie
Coordonnées 20° 08′ 33″ N 75° 12′ 32″ O / 20.1425, -75.208889 ()20° 08′ 33″ Nord 75° 12′ 32″ Ouest / 20.1425, -75.208889 ()  
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Cuba

Voir sur la carte Cuba administrative
City locator 14.svg
Guantánamo

Guantánamo est une ville de Cuba et la capitale de la province de Guantánamo. Construite située à une quinzaine de kilomètres au nord-ouest d'une baie profonde, la baie de Guantánamo, sa population est de 208 000 habitants environ, la majorité vivant de la culture de la canne à sucre et du coton. La ville de Guantánamo fut fondée en 1796 pour accueillir les Français fuyant Haïti et se développa au XIXe siècle. C'est la capitale d'une province hétéroclite où des déserts où ne poussent que des cactus succèdent à des montagnes verdoyantes.

Les habitants de la ville sont appelés les Guantanameros. Sont originaires de la ville, plusieurs sportifs de haut niveau, le boxeur Joel Casamayor, les lanceurs Luis Mariano Delís et Yumileidi Cumbá, les sauteurs en longueur Jaime Jefferson et Yargelis Savigne, le coureur de haies Dayron Robles et la gymnaste américano-cubaine Annia Hatch ainsi que le premier spationaute cubain Arnaldo Tamayo Méndez.

La base de Guantánamo[modifier | modifier le code]

Carte de la baie de Guantanamo avec représentation de la base américaine en couleur claire.

Le nom de la ville a donné son nom à la baie et à la base navale militaire américaine à l'entrée de celle-ci. Le nom de Guantánamo est devenu mondialement célèbre après l'implantation d'un camp de détention dans cette base en 2002 pour emprisonner des « combattants ennemis » pris lors des actions de l'armée américaine à l'étranger ayant suivi les attentats du 11 septembre 2001.

La base navale est située à 15 km au sud de la cité et a une superficie de 117,6 km2 répartie sur les deux côtés de l'entrée de la baie, interdisant à la ville tout accès direct à la mer. La base abrite en permanence environ 7 000 militaires américains et leur famille, vivant en quasi-autarcie. Occupé depuis la guerre hispano-américaine de 1898, le territoire est loué par le gouvernement américain pour 4 085 dollars par an depuis le (sous la présidence de Theodore Roosevelt). Payé annuellement par chèque par les États-Unis, Fidel Castro s'est toujours vanté de n'avoir jamais encaissé un seul de ces chèques (sauf celui de 1959, année de son arrivée au pouvoir sur l'île, encaissé « par erreur »)[1]. La base ne peut être cédée qu'avec le consentement des deux parties.

Chanson[modifier | modifier le code]

La ville est également connue pour la guajira Guantanamera, qui signifie « paysanne de Guantánamo », une des plus célèbres chansons cubaines, écrite par Joseíto Fernández en 1928 ou 1929.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Castro: Cuba not cashing US Guantanamo rent checks - Anthony Boadle, Reuters, 17 août 2007


Liens externes[modifier | modifier le code]