Auguste Charlois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Auguste Honoré Charlois (-) est un astronome français, principalement connu pour la découverte de 101 astéroïdes alors qu'il travaillait à l'observatoire de Nice[1].

Il naît à La Cadière-d'Azur dans le Var.

Sa première découverte est celle de (267) Tirza en 1887. Il a aussi découvert (433) Éros la même nuit que Gustav Witt mais Witt annonce la découverte le premier.

Il commence sa carrière à l'époque de la détection visuelle des petites planètes. Mais en 1891, Max Wolf a ouvert la voie à l'utilisation de l'astrophotographie qui augmente nettement le taux de détection des astéroïdes, ce qui permet à Wolf et Charlois d'en découvrir bien plus qu'ils n'auraient pu par la détection visuelle.

À l'âge de 46 ans il est tué par le frère de sa première femme, qui lui en voulait de s'être remarié. Son beau-frère fut condamné aux travaux forcés à perpétuité en Nouvelle-Calédonie.

L'astéroïde (1510) Charlois porte son nom.

Astéroïdes découverts : 99
(267) Tirza
(272) Antonia
(277) Elvira
(282) Clorinde
(283) Emma
(284) Amalia
(285) Regina
(289) Nenetta
(293) Brasilia
(294) Felicia
(296) Phaéthuse
(297) Caecilia
(298) Baptistina
(300) Geraldina
(302) Clarissa
(305) Gordonia
(307) Niké
(310) Margarita
(311) Claudia
(312) Pierretta
(314) Rosalia 1er septembre 1891
(316) Goberta
(317) Roxane
(318) Magdalena
(319) Leona
(327) Columbia
(331) Etheridgea 1er avril 1892
(336) Lacadiera
(337) Devosa
(338) Budrosa
(344) Desiderata
(345) Tercidina
(346) Hermentaria
(347) Pariana
(348) May
(349) Dembowska
(350) Ornamenta
(354) Éléonore
(355) Gabriella
(356) Liguria
(357) Ninina
(358) Apollonia
(359) Georgia
(360) Carlova
(361) Bononia
(362) Havnia
(363) Padua
(364) Isara
(365) Corduba
(366) Vincentina
(367) Amicitia
(368) Haidea
(370) Modestia
(371) Bohemia
(372) Palma
(373) Melusina
(374) Burgundia
(375) Ursula
(376) Geometria
(377) Campania
(378) Holmia
(379) Huenna
(380) Fiducia
(381) Myrrha
(382) Dodona
(383) Janina
(388) Charybdis
(389) Industria
(395) Delia
(396) Aeolia 1er décembre 1894
(397) Vienna
(398) Admete
(400) Ducrosa
(402) Chloé
(403) Cyané
(404) Arsinoé
(405) Thia
(406) Erna
(409) Aspasie
(410) Chloris
(411) Xanthe
(414) Liriope
(416) Vaticana
(423) Diotima
(424) Gratia
(425) Cornelia
(426) Hippo
(427) Galène
(429) Lotis
(430) Hybris
(431) Néphélé
(432) Pythia
(437) Rhodia
(438) Zeuxo
(441) Bathilde
(451) Patientia
(453) Tea
(498) Tokio
(537) Pauly
  1. D. Godillon, « Initiation élémentaire à l'astronomie : IX. Les astéroïdes », L'Astronomie, vol. 82,‎ août 1968, p. 359-363 (lire en ligne)

Lien externe[modifier | modifier le code]