August Stramm

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
August Stramm

August Stramm est un dramaturge et poète allemand, né à Münster le 29 juillet 1874 et mort dans les marécages de Rokitno (Russie) le 1er septembre 1915.

Jugé comme l'un des précurseurs du théâtre expressionniste allemand, Stramm reste très peu connu et est rarement monté de nos jours en France.

Biographie[modifier | modifier le code]

Renonçant à des études de théologie, il entre dans l'administration des postes allemande puis accomplit son service militaire. Il commence à écrire dès le tournant du siècle (notamment un essai Émigrés !). Muté à Berlin en 1905 où il est nommé inspecteur des postes en 1909, il commence à écrire pour le théâtre. Plusieurs pièces naissent en parallèle à ses poèmes mais ne trouvent pas d'éditeur (Le Sacrifice, Le Mari, Les Stériles). Il fait la connaissance de Herwarth Walden, chef de file de l'avant-garde expressionniste[1], qui dirige la revue Der Sturm et se lie avec lui. Walden publiera les écrits de Stramm dans sa revue. Il écrit Rudimentaire, Éveil, et travaille à une autre pièce Forces, lorsqu'il est enrôlé en 1914. Il combat dans les Vosges sous le grade d'officier d'infanterie. Il participe à la guerre des tranchées en 1915 où il mourra le 1er septembre dans les marécages de Rokitno.

Anecdote[modifier | modifier le code]

Stramm a fait l'objet d'une plaisanterie de la part du dramaturge allemand Heiner Muller sur la post-modernité : « Le seul post-moderniste que je connaisse est August Stramm qui était un moderniste et travaillait dans une poste ».

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Les œuvres de Stramm sont traduites en français aux éditions Comp'Act :

  • Poèmes et prose, 2000.
  • Théâtre et correspondances, 2000.

Liens externes[modifier | modifier le code]


Note[modifier | modifier le code]

  1. Walden fut probablement l'inventeur du terme expressionnisme, en 1912.