Archias (poète)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Archias (homonymie).

Archias, Ἀρχίας (prononcer : Archías) (né vers 120 av. J.-C. à Antioche) fut un poète grec, naturalisé romain sous le nom d'Aulus Licinius Archias.

Biographie[modifier | modifier le code]

Archias se lia en Asie avec Licinius Lucullus qui lui fit conférer le titre de citoyen romain et le nom romain d'Aulus Licinius Archias. Il vint se fixer à Rome sous le consulat de Marius et de Lutatius Catulus (102 av. J.-C.) et vivait dans la maison de Catulus[1]. Cicéron et son frère Quintus suivirent ses enseignements lorsqu'ils étaient enfants, et étudièrent les classiques grecs, surtout Homère et les comédies de Ménandre[2].

Son titre de citoyen lui ayant été contesté en 62 av. J.-C., Cicéron plaida pour son ancien maître et obtint gain de cause : c'est à cette occasion que fut prononcé le discours Pro Archia.

Archias a chanté la Guerre des Cimbres et le Consulat de Cicéron. Il ne reste sous son nom que quelques épigrammes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cicéron, Pro Archia, III, 5-6.
  2. Wilfried Stroh (trad. Sylvain Bluntz), La puissance du discours. Une petite histoire de la rhétorique dans la Grèce antique et à Rome, Les Belles Lettres, 2010, (ISBN 978-2-251-34604-5), p. 253

Publications[modifier | modifier le code]

  • Archias, Épigrammes, Antologie Palatine [1]
  • (grc) (de) Joachim Penzel, Ein literarischer Kommentar zu den Epigrammen des Antipater von Sidon und des Archias von Antiocheia, 2006, Trèves, (ISBN 978-3-88476-871-6), 271 pages