Apalone ferox

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Tortue à carapace molle

Apalone ferox

Description de cette image, également commentée ci-après

Tortue à carapace molle photographiée au parc national des Everglades

Classification selon TFTSG
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Reptilia
Sous-classe Chelonii
Ordre Testudines
Sous-ordre Cryptodira
Famille Trionychidae
Sous-famille Trionychinae
Genre Apalone

Nom binominal

Apalone ferox
(Schneider, 1783)

Synonymes

  • Testudo ferox Schneider, 1783
  • Trionyx ferox (Schneider, 1783)
  • Testudo mollis Bonnaterre, 1789
  • Testudo verrucosa Schoepff, 1795
  • Testudo bartrami Daudin, 1801
  • Trionyx carinatus Geoffroy Saint-Hilaire, 1809
  • Trionyx georgicus Geoffroy Saint-Hilaire, 1809
  • Trionyx brongniarti Schweigger, 1812

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Apalone ferox est une espèce de tortues de la famille des Trionychidae[1]. On l'appelle également Tortue à carapace molle. Elle est parfois classée dans le genre Trionyx sous le nom de Trionyx Ferox.

Distribution[modifier | modifier le code]

Cette espèce est endémique des États-Unis. Elle se rencontre dans les États d'Alabama, de Floride, de Géorgie et de Caroline du Sud[1].

Apalone ferox by LA Dawson.jpg
SDC10902 - Apalone ferox (Florida-Weichschildkröte).JPG

Description[modifier | modifier le code]

Cette tortue est marron sombre ou olive, et blanc-crème en dessous. Elles ont un long cou, avec une tête allongée. Les petits sont vert-jaune avec des points gris, et souvent des marques jaunes et orange sur la tête.

Elles sont aquatiques et apprécient les eaux calmes, et ne sortent en général que pour pondre. Elles sont carnivores et se nourrissent de poissons, escargots, insectes et autres amphibiens.

En captivité, elles peuvent vivre jusqu'à 30 ans.

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • Schneider 1783 : Allgemeine Naturgeschichte der Schildkröten, nebst einem systematischen Verzeichnisse der einzelnen Arten und zwei Kupfern. Leipzig: J.G. Muller, p. 1-364 (texte intégral).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]