Antonio Ricardos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Antonio Ricardos Carrillo de Albornoz
Image illustrative de l'article Antonio Ricardos

Naissance 12 septembre 1727
Décès 13 mars 1794
à Madrid
Allégeance Drapeau de l'Empire espagnol Empire espagnol
Conflits Guerre de Succession d'Autriche
Guerre du Roussillon
Autres fonctions Capitaine général de Catalogne

Antonio Ricardos Carrillo de Albornoz (Barbastro (Aragón), 1727 - Madrid 1794) est un militaire espagnol.

Il est né le 12 septembre 1727 à Barbastro. Son père, Felipe Nicolas Ricardos, est sergent major du régiment de cavalerie de Malte en garnison à Barbastro. Sa mère Léonore Carrillo, est la fille du capitaine général Don Juan José Carrillo, conquérant d'Oran, de Naples et de Sicile.

Guerre de Succession d'Autriche[modifier | modifier le code]

En 1740, durant la Guerre de Succession autrichienne, son père devient brigadier et est muté en Italie. Il rejoint son père, prend part à la campagne d'Italie et participe à la bataille de Plasencia. A l'âge de 16 ans, il remplace son père à la tête du régiment. En 1748, quand le traité d'Aix-la-Chapelle est signé, il rentre en Espagne. Il est alors considéré comme l'un des meilleurs officier de cavalerie.

Carrière[modifier | modifier le code]

En 1763, il étudie les tactiques de cavalerie dans les écoles du roi de Prusse, Frédéric le Grand. Il est nommé lieutenant général en 1764 et est muté à Véracruz pour réorganiser le système militaire. Il y reste 4 ans.

De retour en Espagne en 1768, il occupe le poste de chef de la commission militaire espagnole qui a pour mission de délimiter la frontière pyrénéenne avec la commission française.

En 1773, il devient inspecteur des armées de cavalerie et réorganise les services administratifs en améliorant l'instruction des officiers par les théories modernes qui lui ont été enseignées dans les écoles prussiennes.

En 1775, il prend part à l'expédition désastreuse espagnole à Alger de O'Reilly.

Guerre du Roussillon[modifier | modifier le code]

Il est à la tête de l'armée espagnole qui envahit le Roussillon en 1793. Il établira alors son quartier général à Trouillas.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]