Antipassif

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'antipassif est une notion linguistique récente définie par Silverstein en 1968 lors d'un exposé sur le chinook.

Selon sa définition (“I have termed this -ki- form the ANTIPASSIVE construction, playing upon its inverse equivalence to a passive of accusative languages, because the sense is clearly equivalent to a transitive, though the form is intransitive”), l'antipassif est une forme symétrique du passif que l'on retrouve dans les langues dites à constructions ergatives. Ainsi, l'antipassif efface l'objet de la construction transitive alors que le passif efface son sujet.

Exemples[modifier | modifier le code]

En k’ichee[1][modifier | modifier le code]

Phrase transitive active :
X-Ø-ki-loq’ ixiim ri ixoqiib’
acheter maïs femmes
‘Les femmes ont acheté du maïs’

Phrase à l'antipassif :
X-e-loq’-on ri ixoqiib’
acheter femmes
‘Les femmes ont fait des achats

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Creissels : "Cours de syntaxe générale" (2004),