André Cauvin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cauvin.

André Cauvin

alt=Description de l'image André Cauvin.jpg.
Naissance 12 février 1907
Ixelles
Nationalité Drapeau de la Belgique Belge
Décès 2 avril 2004
Profession Réalisateur, Avocat au Barreau de Bruxelles, Ecrivain
Films notables Bongolo et la Princesse noire
Bwana Kitoko (Noble Seigneur)

André Cauvin, réalisateur de cinéma belge né à Ixelles, le 12 février 1907 et décédé le 2 avril 2004, est considéré comme l'un des piliers du cinéma colonial belge.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il tournera plusieurs documentaires[1] et en 1955 Bwana Kitoko (Noble Seigneur) où André Cauvin a suivi le parcours du jeune roi Baudouin (Bwana Kitoko signifiant le beau jeune homme en langue swahili) au Congo belge. À partir de 1948, Fernand Rigot de la Cinémathèque royale de Belgique lui fait des commandes de films documentaires tout comme à Charles Dekeukeleire, Paul Haesaerts, Gérard De Boe.

« Tantôt défenseur des traditions ancestrales, magnifiant la beauté de la terre africaine, tantôt propagandiste de la modernité occidentale, au service du gouvernement belge, Cauvin hésitera toute sa vie entre deux approches totalement antagonistes de la colonie[2]. »

Filmographie[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La Kermesse héroïque du cinéma belge, Des documentaires et des farces 1896-1965, de Frédéric Sojcher
  2. Florence Gillet, chargée de projet sur la mémoire sociale des coloniaux belges au CEGES in Regards sur le cinéma colonial, 14 et 15 mai 2005.