Frédéric Sojcher

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Frédéric Sojcher (2010)

Frédéric Sojcher, né le 11 mai 1967 à Bruxelles, est un réalisateur, écrivain et universitaire belge. Il est le fils de l'écrivain Jacques Sojcher.

Biographie[modifier | modifier le code]

Cinéaste, il réalise son premier film à l'âge de 15 ans. Sa filmographie compte actuellement une dizaine de courts métrages et trois longs métrages (dont Cinéastes à tout prix, sélection officielle au Festival de Cannes, en 2004, et Hitler à Hollywood avec Maria de Medeiros et Micheline Presle, en 2011).

La plupart de ses films interrogent les rapports entre réalité et fiction, sous le mode ludique, avec, souvent, des personnalités interprétant leur propre rôle avec autodérision.

Il a réuni des acteurs comme Arletty, Patrick Chesnais, Annie Cordy, Maria de Medeiros, Lorànt Deutsch, Serge Gainsbourg, Margaux Hemingway, Bernard Lavilliers, Michael Lonsdale, Claire Nebout, Benoît Poelvoorde, Micheline Presle, Jacques Weber...

Professeur des universités, il dirige le master professionnel en scénario, réalisation et production de l'université Paris-1 Panthéon-Sorbonne.

Il a écrit et coordonné une vingtaine de livres sur des cinéastes et des questions de mise en scène, sur la direction d'acteur, la production, le cinéma belge et le cinéma européen... Ses publications ont en commun le désir de partager un "gai savoir", accessible à tous, avec cette idée que les questions de cinéma dépassent le cinéma et posent notre rapport au monde.

Parmi les livres dont il est l'auteur, on peut en particulier retenir :

  • La kermesse héroïque du cinéma belge (1999), une histoire économique et culturelle du cinéma belge, en trois volumes.
  • Main basse sur le film (2002), un livre d'initiation sur la réalisation d'un premier long métrage, qui se lit comme un roman.
  • Luc Besson, un Don Quichotte face à Hollywood ? (2005), qui met en relation le parcours du cinéaste et son désir de création d'une major européenne.
  • Le Manifeste du cinéaste (2006), un essai sur la mise en scène cinématographique. Nouvelle version incluant dix pistes pour répondre aux enjeux actuels du cinéma (2011).
  • Pratiques du cinéma (2011), ou comment réaliser des films et penser le 7e art peuvent s'enrichir, mutuellement.
  • Le Fantôme de Truffaut. (2013), livre sur la passion du cinéma et sa transmission... à travers les coulisses des productions et des tournages.

Frédéric Sojcher est aussi l'auteur d'une pièce de théâtre, Mention très bien.

Il a été directeur de collections de livres sur le cinéma aux éditions Séguier, aux éditions du Rocher, aux éditions Klincksieck et aux éditions de l'Amandier. Il dirige avec José Moure la revue "Caméras subjectives" aux Impressions Nouvelles.

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • 1982 : Ciné-Suicide (court métrage)
  • 1983 : Elles étaient deux (court métrage)
  • 1984 : Karmann Ghia/Coiffeurs Messieurs (court métrage)
  • 1985 : Fumeurs de charme (court métrage)
  • 1991 : Requiem pour un fumeur avec Serge Gainsbourg (court métrage)
  • 1991 : A comme acteur (court métrage)
  • 1992 : Il était une fois... (deux courts métrages)
  • 1995 : Vroum-Vroum (court métrage)
  • 2000 : Regarde-moi (long métrage)
  • 2004 : Cinéastes à tout prix (film documentaire)
  • 2009 : Climax (court métrage)
  • 2011 : HH, Hitler à Hollywood (long métrage, dont le titre original est Hitler à Hollywood)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Frédéric Sojcher, Cinéma européen et identités culturelles, Éditions de l'Université de Bruxelles, 1996.
  • Frédéric Sojcher, La kermesse héroïque du cinéma belge, 3 volumes, L'Harmattan, 1999 (vol. 1. Histoire du cinéma belge sous l'État national (des origines à 1965) ; vol. 2. Histoire du cinéma belge sous l'État fédéral (1965-1988) ; vol. 3. Le cinéma belge et l'Europe (1988-1995)).
  • Frédéric Sojcher, Cinéma, audiovisuel, nouveaux médias. La convergence : un enjeu européen ? (coordonné avec Soon Mi Peten et Yvon Thiec), L'Harmattan, coll. "Champs visuels", Paris, 2001, 402 p.
  • Frédéric Sojcher, Main basse sur le film, préface de Bertrand Tavernier, Paris, Séguier, 2002.
  • Frédéric Sojcher, Quel modèle audiovisuel européen ? (coordonné avec Pierre Jean Benghozi), L'Harmattan, coll. "Champs visuels", Paris, 2003, 270 p.
  • Frédéric Sojcher, Luc Besson : un don Quichotte face à Hollywood, Anglet, Atlantica, coll. « Carré Ciné », 2005, 77 p. (ISBN 2840494329)
  • Frédéric Sojcher, André Delvaux, le cinéma ou l'art des rencontres, Paris, Éditions Seuil/Archimbaud, 2005, 221 p. (ISBN 2020788446)
  • Frédéric Sojcher, Mention très bien, Séguier / Archimbaud, 2005, 112 p.
  • Frédéric Sojcher, Les Frères Dardenne(coordonné avec Louis Héliot), Contre Bande, Université de Paris 1 Panthéon Sorbonne, 2006, 208 p.
  • Michel Reilhac (entretiens avec Frédéric Sojcher), Arte et le cinéma : le désir d'autre chose, Biarritz, Atlantica-Séguier, coll. « Carré Ciné », 2006, 140 p. (ISBN 9782840494492 et 2840494493)
  • Frédéric Sojcher (préf. de Michael Lonsdale), Manifeste du cinéaste, Monaco, Éditions du Rocher, coll. « Esprits libres », 2006, 279 p. (ISBN 978-2-26-805834-4 et 2-268-05834-4)
  • Frédéric Sojcher, Films à petits budgets : contrainte ou liberté ?(coordonné avec Luc Dellisse), Monaco, Editions du Rocher, coll. "Caméra subjective", 2007, 220 p.
  • Frédéric Sojcher, Jean-Jacques Rousseau, cinéaste de l'absurde, Paris, Archimbaud/Klincsieck, 2008.
  • Frédéric Sojcher (coordonné par), La Direction d'acteur. Carnation, incarnation, Monaco, Éditions du Rocher, coll. « Caméra subjective », 2008.
  • Frédéric Sojcher, Plaidoyer pour le cinéma d'auteur, livre d'entretiens avec Michel Reilhac, Éditions Klincksieck, coll. « Essai caméra », 2009.
  • Frédéric Sojcher, Manifeste du cinéaste, Éditions du Rocher, 2009 (2e édition).
  • Frédéric Sojcher, Cinéaste et producteur : un duo infernal ?,(coordonné avec N. T. Binh et François Margolin), Klincksieck/Archimbaud, 2010.
  • Frédéric Sojcher, Pratiques du cinéma, Klincksieck/Archimbaud, 2011.
  • Frédéric Sojcher, La Direction d'acteur (ccordonné par), Klincksieck/Archimabaud, 2011 (2e édition, augmentée).
  • Frédéric Sojcher, Manifeste du cinéaste, Klincksieck, 2011 (poche, 3ème édition, actualisée et augmentée).
  • Frédéric Sojcher, L'Art du scénario (coordonné avec N. T. Binh et Catherine Rihoit), Klincksieck / Archimbaud, 2012.
  • Frédéric Sojcher, Paris - Hollywood, le rêve français du cinéma américain" (coordonné avec N. T. Binh et José Moure), Klincksieck / Archimbaud, 2013, 204 p., (ISBN 978 - 2 - 252 - 03899 - 4)
  • Frédéric Sojcher, Le Fantôme de Truffaut, une initiation au cinéma, Impressions Nouvelles, 2013, 144 p. (ISBN 978 - 2- 87449 - 172 - 6)
  • Frédéric Sojcher, Cinéma et musique : accords parfaits (coordonné avec N. T. Binh et José Moure), Impressions Nouvelles, 2014, 208 p. (ISBN : 978 - 2 - 87449 - 190 - 0)

Prix[modifier | modifier le code]

  • 1984 : Prix au Festival d'Aix-en-Provence, pour le court métrage Karmann Ghia.
  • 1985 : Prix du court métrage pour Fumeurs de charme au Festival international de Bruxelles.
  • 1993 : Prix du court métrage au Festival de Sarlat pour Il était une fois...
  • 1996 : Prix international Filippo Sacchi décerné par le Syndicat des journalistes italiens pour la meilleure thèse européenne de cinéma.
  • 2006 : Prix Coq de la critique, de la Communauté française de Belgique, décerné par un jury de professionnels, pour l’ensemble des articles et ouvrages écrits sur le cinéma.
  • 2006 : Prix de l’Académie des sciences, arts et belles-lettres de Dijon, pour le livre le Manifeste du cinéaste.
  • 2008 : Prix du meilleur DVD par le Syndicat de la critique du cinéma et de la télévision, en France, pour le film Cinéastes à tout prix.
  • 2009 : Prix de la meilleure mise en scène pour le court métrage Climax au Festival international du film indépendant de Bruxelles.
  • 2009 : Prix de la meilleure bande sonore pour le court métrage Climax au Festival Media 10/10 de Namur.
  • 2010 : Prix France Télévisions au Festival de Corte pour le court métrage Climax.
  • 2010 : Prix spécial du Jury au Festival de Meudon pour le court métrage Climax.
  • 2010 : Prix international de la critique et Mention du Jury œcuménique au 45e Festival international du film de Karlovy Vary, République tchèque, pour son film Hitler à Hollywood (2010)
  • 2011 : Prix de la meilleure photographie, attribué à Carlo Varini (chef opérateur), pour Hitler à Hollywood, au 9e Festival international d'Ischia (Italie).
  • 2011 : Prix spécial du Jury pour "HH, Hitler à Hollywood", au 4e Festival international de Dieppe (France).

Liens externes[modifier | modifier le code]