André Aisenstadt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

André Aisenstadt est un administrateur québécois né en Russie en 1912 et décédé le 4 octobre 2001.

Biographie[modifier | modifier le code]

André Aisenstadt poursuivit ses études en génie électrique pour se tourner ensuite vers la physique et les mathématiques, disciplines dans lesquelles il obtient un doctorat de l'Université de Zurich où il fut l'étudiant, puis l'assistant d'Albert Einstein. Il émigre au Canada et s'installe à Montréal en 1939, s'intéressant aux problèmes de planification et de développement urbains. Devenu citoyen canadien en 1943, il contribue à la création de la Société centrale d'hypothèques et de logement.

Au cours des années 1960, il devient président du Comité de planification du développement de l'Hôpital général juif de Montréal. Il joue d'ailleurs un rôle de premier plan à l'hôpital juif, dont il sera président du Conseil d'administration pendant dix-huit ans et dans l'établissement du Lady Davis Research Institute, centre de recherche qui jouit d'une excellente réputation dans le domaine de la recherche médicale. De plus, il fut membre du conseil d'administration de l'Institut de recherches cliniques de Montréal.

En 1968, il revient à ses sources scientifiques et est l'initiateur du centre de recherches mathématiques de l'Université de Montréal, centre de réputation internationale. En créant pour ce centre la chaire André Aisenstadt, il est responsable de la venue, depuis 1970, d’une vingtaine de chercheurs parmi les plus éminents mathématiciens du monde dont un lauréat du Prix Nobel, le docteur Gérard Debreu. Il a doté ce centre d'un fonds de dotation qui s'est poursuivi jusqu'en 1994.

Passionné de musique, il fut directeur de la célèbre école de musique Marlboro (en)[réf. nécessaire], au Vermont, qu'il a fondée avec Pablo Casals et Rudolf Serkin. Il était vice-président de l'institut international de musique du Canada, bienfaiteur de l'orchestre symphonique de Montréal et vice-président du concours international de musique de Montréal.

Philanthrope et mécène dans les domaines de l'habitation publique, de la santé, des sciences pures et de la musique, le docteur Aisenstadt a contribué à l'enrichissement de la vie sociale et culturelle du Québec, tant par son support intellectuel que financier.

Honneurs[modifier | modifier le code]

Le docteur Aisenstadt est membre de l'ordre national du Québec. Le prix André-Aisenstadt porte son nom, ainsi que le pavillon d'informatique et de mathématiques de l'université de Montréal.

Référence[modifier | modifier le code]

Reproduit sous approbation du site du gouvernement du Québec http://www.gouv.qc.ca/