A Quick One, While He's Away

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

A Quick One, While He's Away

Chanson par The Who
extrait de l'album de A Quick One
Sortie 1966
Durée 9:10
Genre Rock progressif
Auteur Pete Townshend
Compositeur Pete Townshend

Pistes de de A Quick One

A Quick One, While He's Away est un mini-opéra rock (le premier existant) du groupe britannique les Who. Il apparaît sur l'album A Quick One (1966).

A Quick One, While He's Away fut notamment joué dans le Rock'n'Roll Circus des Rolling Stones, en 1968. De l'avis général, les Who furent exceptionnels, volant la vedette aux Rolling Stones. On raconte que le retard de diffusion par les Stones de la vidéo officielle de ce « concert » (seulement sortie en 1996) ne serait pas étranger à cela.

Genèse et enregistrement[modifier | modifier le code]

Lorsque l'album A Quick One fut terminé, il restait encore dix minutes d'enregistrement libres sur le disque. Le producteur proposa alors d'écrire une chanson de dix minutes ; Pete Townshend trouva l'idée ridicule : « toutes les chansons doivent faire 2 minutes 50, par tradition ». Le producteur proposa alors l'idée d'écrire une histoire de dix minutes, séparée en plusieurs petites chansons[1]. La chanson raconte l'histoire d'une jeune fille qui attendant son homme qui est parti, trompe son chagrin dans les bras d'Ivor, un conducteur de locomotive. Une fois son homme revenu, elle avoue sa faute et est pardonnée. Dans la version studio enregistrée en 1966, la fille est qualifiée de "little girl" ("petite fille") bien qu'en live, elle est qualifiée de "little girl guide" ("petite fille scoute")[2]. Pete Townshend dira plus tard la chanson fait référence à des abus sexuels dont il fut victime lorsqu'il était enfant[3]. Plus tard Pete Townshend déclara aussi que ce morceau était un test pour l'album Tommy sorti en 1969 et qu'il avait déjà dans un coin de la tête. A Quick One, While He's Away est considéré comme un mini-opéra préfigurant Rael qui sera enregistré sur The Who Sell Out et les albums Tommy et Quadrophenia[2].

Les « Cello Cello Cello Cello » de la partie You Are Forgiven sont chantés faute de mieux. En effet, les Who auraient aimé avoir un orchestre à cordes en fond sonore, mais le producteur Kit Lambert le leur refusa, faute de moyens[4]. Là où auraient dû se trouver des instruments, ils chantèrent à la place « Cello Cello Cello Cello » (cello signifie violoncelle en anglais).

Le titre a été enregistré aux Studios IBC, Pye Studios et Regent Sound, à Londres, en novembre 1966.

Analyse de l'histoire[modifier | modifier le code]

| Titre phare du disque, A Quick One, While He's Away se découpe en six parties.

  1. Her Man's Been Gone (0'00" - 0'21")
    • Introduction a cappella : tous les membres du groupes chantent, même le batteur Keith Moon. Une jeune fille est désesperée car l'homme qu'elle aime est parti.
  2. Crying Town (0'21" - 1'58")
    • Chanté par Roger Daltrey. La tristesse de la jeune fille ne passe pas inaperçue dans le village.
  3. We Have A Remedy (1'58" - 3'19")
    • Chanté par Roger Daltrey. Les amis de la jeune fille la consolent et lui propose de trouver un amoureux de substitution, provisoirement. Se présente alors Ivor le chauffeur routier, qui dit vouloir la rendre heureuse.
  4. Ivor The Engine Driver (3'19" - 5'14")
    • Chanté par John Entwistle. Ivor semble connaître l'ancien compagnon de la fille, et dit comprendre sa douleur. Ivor assure pourtant que si le disparu est bien loin, ce n'est pas pour autant qu'il ne l'aime pas. Le vieux camionneur se charge de distraire la jeune femme.
  5. Soon Be Home (5'15" - 6'56")
    • Chanté par tous les membres du groupe. Cette situation ne peut durer : l'amant disparu « chante » son retour.
  6. You Are Forgiven (6'56" - 9'10")
    • Chanté par Pete Townshend. On sonne à la porte : l'amour de la jeune femme rentre à la maison. L'émotion la gagne, elle n'en croit pas ses yeux d'être à nouveau dans ses bras. Elle lui avoue avoir « attendu » sur les genoux d'Ivor le camionneur. Il lui pardonne.

Anecdotes[modifier | modifier le code]

Personnel[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir le film The Kids Are Alright
  2. a et b http://www.songfacts.com/detail.php?id=4448
  3. http://www.salon.com/2012/10/19/pete_townshend_i_wasnt_trying_to_make_beautiful_music/
  4. The Who Liner Notes sur Thewho.net [lire en ligne]