5 centimètres par seconde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

5 centimètres par seconde

秒速5センチメートル
(Byōsoku Go Senchimētoru)
japonais
Réalisateur
Producteur
CoMix Wave
Scénariste
Compositeur
Licence Drapeau de la France Kazé

5 centimètres par seconde (秒速5センチメートル, Byōsoku Go Senchimētoru?) est un film d'animation japonais réalisé par Makoto Shinkai en 2007 dont le thème est l'amour au-delà des distances.

Histoire[modifier | modifier le code]

5 centimètres par seconde est formé de trois histoires :

  1. Ōkashō ( 桜花抄, Essence de fleurs de cerisier?)
  2. Kosumonoto ( コスモナウト, Cosmonaute?)
  3. Byōsoku 5 Senchimētoru ( 秒速5センチメートル, 5 centimètres par seconde?)

L'intrigue se déroule au Japon entre le début des années 1990 et 2008. Chaque partie est centrée sur un garçon nommé Takaki Tono.

Résumé[modifier | modifier le code]

Essence de fleurs de cerisier 
À l’arrivée d’Akari Shinohara, Takaki Tono se lie rapidement d'amitié avec elle, en raison de leurs intérêts communs, par exemple, les deux préfèrent rester à l'intérieur pendant la récréation à cause de leurs allergies saisonnières. Dans la version japonaise on s’aperçoit que le registre que l’un et l’autre utilisent pour parler souligne le lien solide qui les unis ce qui est très inhabituel au Japon, même parmi les gens qui sont amoureux. Cet élément est perdu dans la version française et anglaise, ce qui réduit la proximité implicite de leur relation. Après l'école primaire, Akari déménage à Tochigi, en raison du métier de ses parents. Les deux protagonistes resteront en contact à travers une riche correspondance, malgré les sentiments qui existent entre eux, la séparation se fait sentir. Lorsque Takaki apprend que sa famille déménage à Kagoshima, il décide d'aller voir Akari, car le déménagement les éloignera davantage. Il préparera une lettre pour Akari, révélant ses véritables sentiments. Toutefois, pendant le voyage, il la perdra, et une violente tempête de neige retardera son voyage de plusieurs heures. Les deux amoureux se rencontreront finalement, et partageront leur premier baiser sous un cerisier, Takaki réalise à ce moment-là qu'ils ne seront plus jamais ensemble. Échoués dans un hangar en raison de la tempête de neige, ils s'endorment après avoir longtemps parlé. Le lendemain matin au départ de Takaki, ils se promettent de continuer à s’écrire. Au départ du train, Takaki regrette la perte de sa lettre, tandis qu’Akari regarde en silence une lettre qu'elle aurait voulu lui donner.
Cosmonaute 
Takaki est maintenant en troisième année de secondaire à Tanegashima, où se situe le Centre spatial de Tanegashima. Kanae Sumida, une camarade de classe de Takaki, est tombée amoureuse de Takaki depuis son arrivée, mais ne trouve pas le courage de lui exprimer ses sentiments à son égard. Elle passe tout le temps qu'elle peut avec lui. Cependant, Takaki semble ne la considérer que comme une bonne amie. Au fil du temps Kanae observe que Takaki écrit régulièrement des mails, et qu’il semble souvent pensif comme à la recherche de quelque chose ou de quelqu’un. On apprend plus tard, que les mails que Takaki écrit ne sont jamais envoyés. Malgré ses sentiments pour Takaki, Kanae a le sentiment que Takaki est à la recherche de quelque chose qu’elle ne pourra pas lui apporter et abandonne l’idée de lui révéler ses sentiments.
5 centimètres par seconde 
Nous sommes en 2008. Takaki est maintenant un programmeur informatique à Tokyo, et Akari prépare son mariage. Il n'y a pas d'indication claire quant à ce que Kanae fait, mais dans le montage final, on peut l’apercevoir un peu plus âgée au bord de l’océan à côté de sa planche de surf. Takaki est toujours amoureux d’Akari au détriment de sa vie et de ses autres relations. Akari retrouve la lettre qu'elle avait l'intention de donner à Takaki sans jamais lui donner et regrette cet amour perdu. Au bord de la dépression, Takaki quitte son emploi. Un jour, alors qu'ils marchent sur une route, Akari et Takaki se croisent et se reconnaissent tous les deux. Au moment où Akari et Takaki se retournent un train passe les empêchant de se voir, allégorie aux nombreux voyages qui les ont éloigné l’un de l’autre. Après le passage du train, Takaki constate qu'Akari est partie. Il comprend alors qu'elle a préféré tourner la page avec le temps et aller de l'avant pour continuer à vivre pleinement sa vie, plutôt que d'espérer indéfiniment comme l'a fait Takaki (elle ne l'a néanmoins pas oublié mais désire garder ses souvenirs enfouis plutôt que de revenir en arrière, car sa vie actuelle ne le permettrait pas). Takaki sourit, indiquant qu'il adhère à sa façon de résoudre le problème ; il peut maintenant se remettre à vivre sereinement.

Personnages[modifier | modifier le code]

Takaki Tōno (遠野 貴樹, Tōno Takaki?) 
Takaki est le personnage principal du film. En raison du métier de ses parents, il est forcé de beaucoup déménager. Akari et lui sont devenus de très proches amis, jusqu’au départ d’Akari, ils finissent par fréquenter des collèges différents. Dans la seconde partie, on apprend que Takaki pratique le Kyudo en tant que membre du club de son école.
Akari Shinohara (篠原 明里, Shinohara Akari?) 
C’est la meilleure amie de Takaki et amour de l'école primaire. Comme Takaki, elle et sa famille se déplacent beaucoup. Après l'école primaire, elle déménage à Iwafune alors qu’elle désirait vivre avec sa tante à Tokyo afin de rester avec Takaki, mais ses parents lui interdisent de s'y rendre par ses propres moyens. Pendant un certain temps, Takaki et elle resteront en contact.
Kanae Sumida (澄田 花苗, Sumida Kanae?) 
Camarade de classe de Takaki à l'école secondaire. Elle est amoureuse de Takaki depuis sa venue dans l’école, mais n’arrivera jamais à lui exprimer ses sentiments. Elle aime le surf et les balades en scooter. Elle est indécise quant à son avenir. Sa sœur aînée est professeur dans son école.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Nom complet du film : Byōsoku Go Senchimētoru – a chain of short stories about their distance (une série d'histoires courtes sur la distance)
  • Directeur et scénariste : Makoto Shinkai
  • Personnages et Animation : Takayo Nishimura
  • Paysage : Takumi Tanji, Ryoko Majima
  • Musique : Tenmon
  • Production et Distribution : CoMix Wave, Inc.

Doublage[modifier | modifier le code]

Japonais Français
Akari Shinohara Ayaka Onoue Céline Melloul
Takaki Toono Kenji Mizuhashi Adrien Solis
Kanae Sumita Satomi Hanamura
Akari Shinohara Yoshimi Kondou
Sœur de Kanae Risa Mizuno

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

Produits dérivés[modifier | modifier le code]

Roman[modifier | modifier le code]

Le roman de (ja) Makoto Shinkai, 小説・秒速5センチメートル : A Chain of Short Stories About Their Distance (ISBN 978-4-8401-2072-2)

5 Centimètres Par Seconde distribué par Media Factory est sorti le 16 novembre 2007 au Japon. C'est le premier roman écrit par Makoto Shinkai dont les photos sont également de l'auteur[3]

Musique[modifier | modifier le code]

Le thème audio du film - source d'inspiration de la bande-son composée par Tenmon (en) - est chanté par Yamazaki Masayoshi (en). Sorti en single en 1997 puis réédité en édition spéciale en 2007 à l'occasion de la sortie du film, le morceau s'intitule One more time, One more chance.

Bande originale (28 minutes) :

  1. Ōkashō (桜花抄) [4:51]
  2. Omoide wa Tōku no Hibi (想い出は遠くの日々) [1:14]
  3. Shōsō (焦燥) [1:09]
  4. Yuki no Eki (雪の駅) [2:19]
  5. Kiss (Kiss) [3:13]
  6. Kanae no Kimochi (力ナエの気持ち) [1:47]
  7. Yume (夢) [1:40]
  8. Sora to Umi no Shi (空と海の詩) [2:00]
  9. Todokanai Kimochi (届かない気持ち) [1:41]
  10. End Theme (Eyecatch) [2:52]
  11. One more time, One more chance PIANO ver. (piste bonus) [5:00]

Autour de l'œuvre[modifier | modifier le code]

  • Le film a remporté un succès critique et commercial considérable. En effet, il a remporté le prix du meilleur film d'animation et des meilleurs effets spéciaux aux Future Film Festival et Asia Pacific Screen Awards[4],[5]. Il a également atteint la troisième et quatrième place des meilleures ventes de DVD et Blue-Ray au Japon, respectivement en Juillet 2007 et 2008[6],[7].
  • Le film est parfois considéré comme le meilleur film d'animation n'ayant pas été réalisé par Hayao Miyazaki[8]. Son réalisateur est également présenté comme l'un de ses successeurs, dépassant même le maître dans certains domaines[9].
  • Makoto Shinkai a déclaré[Où ?] que contrairement à ses œuvres passées, il n’y aurait pas de fantastique ni de science-fiction dans ce film. L'auteur y aborde les thèmes du temps, de l’espace et de l’amour.
  • Le titre fait référence à la vitesse de chute d’un pétale de cerisier, les pétales étant la représentation métaphorique de l’homme, rappelant la lenteur de la vie et la manière dont les gens se rapprochent pour lentement s’éloigner l’un de l’autre.
  • Au premier épisode les téléphones cellulaires et les courriels ne sont pas encore démocratisés.

Plagiat[modifier | modifier le code]

L’émission de télévision chinoise Xin Ling Zhi (Spirit’s Window) est accusée de plagiat. Le programme se décrit comme « une émission produite pour la jeunesse chinoise dans le but d’élever des esprits sains et d’enseigner la noble vie » [10].

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Byousoku 5 Centimeters wins the Lancia Platinum Grand Prize », sur Future Film Festival,‎ 21 janvier 2008 (consulté le 2 mars 2008)
  2. (en) 5 centimètres par seconde sur l’Internet Movie Database
  3. « 商品詳細|株式会社メディアファクトリー », sur Media Factory
  4. (en) « 5cm per Second Wins at Italy's Future Film Festival », Anime News Network,‎ 23 janvier 2008 (consulté le 25 janvier 2010)
  5. (en) « 5 Centimeters Wins at Asia Pacific Screen Awards », Anime News Network,‎ 13 novembre 2007 (consulté le 25 mars 2008)
  6. (en) « Japanese Animation DVD Ranking, July 18 – July 24 », Anime News Network,‎ 25 juillet 2007 (consulté le 25 janvier 2010)
  7. (en) « Amazon Japan Posts 2008's Top-10 DVDs, CDs, Toys », Anime News Network,‎ 3 décembre 2008 (consulté le 25 janvier 2010)
  8. (en) Chris Beveridge, « 10 Great Anime That Are Not Miyazaki », Mania.com,‎ 19 octobre 2009 (consulté le 25 janvier 2010)
  9. (en) Mark Schilling, « A budding talent's delicate vision », The Japan Times,‎ 30 mars 2007 (consulté le 25 janvier 2010)
  10. (en) « Chinese TV Animation Accused of Copying 5cm per Second », sur AnimeNewsNetwork

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]