Étienne De Greeff

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Étienne de Greeff)
Aller à : navigation, rechercher

Étienne De Greeff

Naissance 28 octobre 1898
Tournai, Drapeau de la Belgique Belgique
Décès 21 juillet 1961
Kortenberg, Drapeau de la Belgique Belgique
Nationalité Belge
Diplôme
Profession
Autres activités
Distinctions
La Société internationale de Criminologie a donné son nom au prix qu'elle remet tous les trois ans.

Étienne De Greeff né en 1898 à Tournai et mort en 1961 à Kortenberg est un criminologue et professeur belge.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir reçu son diplôme de médecine en 1924, il devient en 1930, professeur de criminologie à Louvain. Il est le fondateur de l'École belge de Criminologie. Actuellement la Société internationale de Criminologie organise tous les trois ans un prix qui porte le nom de "Prix Étienne De Greeff" Il est l'auteur de nombreux ouvrages sur la psychiatrie mais aussi sur les enfants dits "anormaux" et sur les assassins; il a par ailleurs écrit plusieurs romans, dont "Le juge Maury", "La nuit est ma lumière", ce dernier roman republié plus tard par "Le Livre de Poche".

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Les faits mystérieux de Beauraing (1933, ouvrage collectif)
  • Amour et crimes d'amour (1942)
  • Le retour au silence (1945), sous le pseudonyme Stéphane Hautem
  • Notre destinée et nos instincts (1946)
  • Les Instincts de défense et de sympathie (1947)
  • " Introduction à la criminologie" (1948)
  • " Instincts de défense et de sympathie" (1948)
  • Aux sources de l'Humain (1949)
  • La Nuit est ma lumière (1950)
  • Le Juge Maury (1956)
  • Psychiatrie et religion (1958)

Notes et références[modifier | modifier le code]


Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • (nl) Joris Casselman, Étienne De Greeff (1898-1961) : Psychiater, criminoloog en romanschrijver. Leven, werk en huidige betekenis, Maklu-Uitgevers nv,‎ 2010, 345 p. (ISBN 9789046603369, présentation en ligne)
  • Joris Casselman, « Étienne De Greeff (1898-1961). Une œuvre toujours d’actualité. », AMA Contacts, no 69,‎ Mars-Avril 2011, p. 8-10 (lire en ligne)
  • Françoise Digneffe et Christophe Adam, « Le développement de la criminologie clinique à l’École de Louvain : une clinique interdisciplinaire de l’humain », Criminologie, vol. 37, no 1,‎ 2004, p. 43-70 (ISSN 1492-1367, lire en ligne)
  • René Krémer, « Les malades imaginés. La nuit est ma lumière : un best-seller à l'UCL », AMA Contacts, no 40,‎ juin 2005 (lire en ligne)
  • Jean Pinatel, Étienne De Greeff (1898-1961), Paris, Cujas, coll. « Bibliothèque internationale de criminologie »,‎ 1967, 112 p.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]