Émile et les Détectives (film, 1964)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Émile et les Détectives.

Émile et les Détectives

Titre original Emil and the Detectives
Réalisation Peter Tewksbury
Scénario A. J. Carothers d'après Berthold Bürger
Sociétés de production Walt Disney Productions
Pays d’origine États-Unis
Sortie 1964
Durée 99 min

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Émile et les Détectives (Emil and the Detectives) est un film dramatique américano-britannique de Peter Tewksbury sorti en 1964.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Pendant son voyage vers Berlin, le jeune Émile Tischbein se fait voler les 400 Deutsche marks qu'il devait apporter à sa grand-mère de la poche de sa veste. Il soupçonne immédiatement son voisin de siège M. Grundeis, connu dans le monde des truands sous le nom de « la Taupe ». Seul dans la grande ville, Emile commence sa filature. Il fait la connaissance de « Gustave au klaxon » un adolescent qui commande à une bande des enfants qui jouent aux détectives. Le petit groupe d'enfants reprend l'affaire et établit un plan de bataille. Ils récoltent les premiers indices, font le tour des hôtels et retrouvent enfin Grundeis qui s'est associé à deux gangsters pour planifier le casse d'une banque.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Sauf mention contraire, les informations proviennent des sources concordantes suivantes : Leonard Maltin[1]

Distribution[modifier | modifier le code]

Sorties cinéma[modifier | modifier le code]

Sauf mention contraire, les informations suivantes sont issues de l'Internet Movie Database[2].

Origine et production[modifier | modifier le code]

L'histoire d'Erich Kästner à propos d'un jeune garçon enlevé lors d'un voyage chez un proche est un classique[1]. Le livre Émile et les Détectives publié en 1929 a été adapté en film dès 1931 en Allemagne par Gerhard Lamprecht et le studio Disney a décidé de le tourner aussi dans ce pays[1]. Le film a donc été tourné en Allemagne de l'Ouest avec des acteurs locaux et comprend ainsi une atmosphère européenne, mais le travail de réécriture par le studio Disney offre une trop grande américanisation[1]. Le générique du film est symptomatique des productions américaines de l'époque avec des accents et une vitalité qui dépasse celle dans le reste du film[1].

Analyse[modifier | modifier le code]

Le film souffre d'un rythme lent, d'escargot selon Leonard Maltin, qui peine avec une intrigue basique pour atteindre les 99 minutes[1]. Parmi les scènes trop longues, Maltin mentionne le tunnel jusqu'à la banque, des moments de suspense interminables n'aboutissant à rien et des scènes centrées sur le chef des méchants pour illustrer son style de vie alors qu'un dialogue aurait suffit pour les jeunes spectateurs[1]. Selon Maltin, le générique semble même avoir été dynamisé en post-production pour compenser la lenteur du film[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g et h (en) Leonard Maltin, The Disney Films : 3rd Edition, p. 232.
  2. (en) Émile et les Détectives (film, 1964) sur l’Internet Movie Database

Lien externe[modifier | modifier le code]